Économie
12:05 13 juillet 2015 | mise à jour le: 13 juillet 2015 à 12:05 temps de lecture: 3 minutes

Pôle d’excellence pour la construction écoresponsable en bois à l’Université Laval

MATÉRIAUX. L’Université Laval inaugure la Chaire industrielle de recherche du CRSNG sur la construction écoresponsable en bois (CIRCERB), une plate-forme unique de recherche consacrée à la réduction de l’empreinte écologique des bâtiments.

Ressource renouvelable et abondante au Canada, le bois est au cœur des activités de recherche appliquée de cette chaire jumelée à un consortium d’industriels. En misant sur la conception intégrée et l’analyse de cycle de vie des bâtiments, la chaire de recherche formera des spécialistes de la construction écoresponsable en bois.

«Nos travaux visent à réduire l’empreinte environnementale des bâtiments par l’utilisation du bois, en tenant compte autant de la conception des bâtiments que de l’utilisateur», souligne le titulaire de la chaire et professeur à la Faculté de foresterie, géographie et géomatique de l’Université Laval, Pierre Blanchet.

Les approches étudiées par la chaire généreront des mises en chantier écoresponsables réduisant les émissions de carbone associées aux changements climatiques. En collaboration avec l’industrie, la chaire facilitera également la formation de professionnels spécialisés dans la filière de la construction du bois et des produits forestiers.

«Cette chaire industrielle de recherche repose sur la créativité de nos chercheurs. Leurs solutions novatrices répondent aux attentes de l’industrie de la construction tout en réaffirmant l’engagement de l’Université Laval en matière de développement écoresponsable», estime le recteur de l’Université Laval, Denis Brière.

«Le gouvernement du Canada aide l’industrie forestière canadienne à diversifier ses marchés et à commercialiser des produits innovateurs de haute valeur. De concert avec la nouvelle Chaire industrielle de recherche du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et nos partenaires, le gouvernement fédéral cherche à dégager de nouveaux horizons et créer de nouvelles technologies qui assureront la réussite du secteur», indique le ministre d’État (Sciences et Technologie), Ed Holder.

Approche multidisciplinaire

Le CRSNG apporte un précieux soutien de 5M$ à la chaire, permettant la réalisation d’environ 55 projets sur cinq ans. Cela permet à la CIRCERB de faire appel à une multitude d’expertises universitaires en réunissant le savoir de la Faculté des sciences et de génie, les ressources de la Faculté de foresterie, géographie et géomatique et le talent de la Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design. Plus récemment, la Faculté des sciences de l’administration et la Faculté de droit ont apporté leur contribution.

À l’image des grappes industrielles de l’industrie de la construction et des produits forestiers, la chaire de recherche a adopté une approche multidisciplinaire basée sur la collaboration avec les acteurs clés des domaines de la construction et de la valorisation du bois. Chantiers Chibougamau, Coarchitecture, FPInnovations, Kruger, Maibec, Pomerleau, Provencher Roy, Roche Groupe-conseil et WoodPlus Coatings appuient les activités de la CIRCERB. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, le Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques, la Société québécoise des infrastructures et la Société d’habitation du Québec apportent également leur soutien.

(Source : Université Laval)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *