Économie
12:30 20 mai 2014 | mise à jour le: 20 mai 2014 à 12:30 temps de lecture: 3 minutes

Un chouette café-buvette à venir

EXCLUSIF – D’ici le mois de juillet, un café-buvette devrait voir le jour au 125, rue Saint-Vallier Ouest, dans le local de la défunte épicerie orientale Mai Thanh.

Les affaires du couple propriétaire du Pied Bleu, situé à deux pas de là, vont si bien qu’elles font «des petits». «Au Pied Bleu, c’est comme un repas des Fêtes chaque jour. Avec le café-buvette, on veut proposer quelque chose de plus léger, plus simple, tout en offrant encore un lieu convivial», souligne la propriétaire du restaurant, Thania Goyette.

D’ailleurs, des mascottes ont déjà été choisies pour le lieu dont le nom reste à confirmer: une chouette et un renard, agrémentés d’une serviette de table à carreaux rouges et blancs.

«Il n’y aura pas de service aux tables, ça va se passer au comptoir. On veut favoriser les échanges entre les clients et le commerçant, créer des relations. Notre concept s’inspire du café-buvette à l’européenne, où le matin, on sert du café et le soir, ça se transforme en bar à vin», renchérit le chef propriétaire, Louis Bouchard Trudeau.

Le café-buvette pourra contenir une cinquantaine de places, en plus d’une quinzaine de places à la terrasse arrière, pour laquelle les propriétaires sont en attente d’un permis d’exploitation de la Ville de Québec. «Lorsqu’on aura notre permis, on aimerait aménager un mur végétal le long de la terrasse, et peut-être des fines herbes. Les plans restent à définir», mentionne le propriétaire.

Bouchées régionales

Côté cuisine, Thania Goyette et Louis Bouchard Trudeau ne lésineront pas sur la qualité des produits et leur provenance. «On veut garder la traçabilité de nos produits. Pour les vins, on va les choisir le plus possible selon nos valeurs, soit biologiques et sans sulfite», souligne la propriétaire.

Quant aux bouchées, elles seront conçues avec leur savoir-faire propre, à mi-chemin entre les amuse-bouche et les tapas. «On prévoit offrir une douzaine d’entrées de produits régionaux en conserve qu’il serait difficile d’avoir frais autrement, comme les bigorneaux», mentionne M. Bouchard Trudeau.

Outre ces bouchées qui seront souvent composées de trois éléments – exemple poisson fumé, œuf à la coque et fines herbes, il sera possible de déguster au café-buvette des scones, muffins, sandwiches, croque-monsieur, yogourts et bien d’autres, au fil des saisons.

Groupe Québec Hebdo

Le renard et la chouette

Les commerçants tirent la philosophie de leur futur commerce d’un conte, «Le renard et la chouette». Par un jour de tempête, la chouette se voit empêchée de chasser, elle qui a l’habitude de cibler ses proies du haut du ciel. S’approchant du sol, où elle croise un renard, celui-ci lui propose d’échanger les produits de sa chasse au sol avec ceux de la chouette, du haut des airs. Le marché est conclu et l’entraide commence. Le café-buvette se veut un lieu d’échange et de partage.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *