Économie
16:45 10 décembre 2014 | mise à jour le: 10 décembre 2014 à 16:45 Temps de lecture: 3 minutes

Cominar toujours favorable à des liens entre les centres commerciaux

COMMERCE. Convaincu de l’utilité de résoudre le problème de circulation qui persiste entre les trois grands centres commerciaux du boulevard Laurier, le président du fonds d’investissement Cominar convient de la nécessité de voir à l’amélioration des liens piétons et autos, avec la collaboration de ses voisins immédiats.

Michel Dallaire se dit conscient que la situation actuelle n’est pas tenable. Nombreux à arpenter Place Sainte-Foy, Place de la Cité et Laurier Québec lorsqu’ils se rendent à l’un d’eux, les consommateurs doivent traverser deux rues à l’extérieur. C’est loin d’être idéal et ça peut même être dangereux. On voit parfois des automobilistes s’impatienter et s’avancer à travers la foule pour se frayer un chemin.

«À la faveur d’une récente transaction qui nous a permis d’acquérir une quinzaine d’édifices d’Ivanhoé Cambridge au Québec et en Ontario, nos deux entreprises sont en meilleurs termes que jamais. Je me propose de relancer les discussions, pour rappeler l’intérêt commun de faciliter la circulation entre les centres commerciaux. J’ose croire qu’on peut arriver à une solution», explique le président de Cominar.

Passerelles, tunnels ou autre, le lien idéal demeure à définir. La réalité ont changé, mais le besoin reste à combler, autant pour la sécurité que pour le confort et la fluidité. Aussi bien Ivanhoé Cambridge, bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec propriétaire de Place Sainte-Foy et Laurier Québec, que Cominar, propriétaire de Place de la Cité, y gagneraient auprès de leur clientèle et des commerçants.

Occasion manquée

«À l’époque de la mairesse Boucher, on était venu très près d’une entente qui aurait mené à un projet concret. C’est Ivanhoé qui avait finalement reculé et mis un terme aux espoirs de combler cette attente de longue date des citoyens et des clients. Il n’y a pas de pourparlers en ce moment, mais il y a lieu de revenir sur le sujet. Il faut voir aussi avec la Ville. On est rendu là», estime Michel Dallaire.

Selon lui, les projets de réaménagement qui sont dans l’air à Place Sainte-Foy constituent une belle occasion. Le temps est propice à rediscuter de la possibilité de faciliter le déplacement des consommateurs qui circulent entre les trois grands centres commerciaux du boulevard Laurier. Les automobilistes qui restent coincés de longues minutes sur les rues de traverse en bénéficieront aussi grandement.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *