Économie
14:00 27 mars 2014 | mise à jour le: 27 mars 2014 à 14:00 temps de lecture: 2 minutes

Travaux sur le site de l’ancienne Auberge des Gouverneurs

La machinerie continue de s’activer sur le site de l’ancienne Auberge des Gouverneurs, à l’angle Lavigerie et Laurier, dans le secteur Sainte-Foy. Les travaux de démolition sont sur le point d’être terminés pour permettre un éventuel projet.

Acquis en 2010 par la firme Cominar, l’établissement hôtelier a mis un certain temps à disparaître du paysage. Le promoteur immobilier s’est d’abord concentré sur l’ambitieux projet du complexe Jules-Dallairs, au coin De l’Église et Laurier. Puis, il lui a fallu procéder à une longue phase de récupération de l’amiante dans le vétuste bâtiment, avant de pouvoir le mettre à terre et nettoyer le terrain.

Dans un précédent entretien avec les médias, le président de Cominar, Michel Dallaire, a évoqué l’espoir d’y bâtir un édifice d’ici 2015-16. De nouveaux appels logés auprès de la direction de l’entreprise de Québec n’ont pas été retournés. Impossible de connaître les plans pour ce site stratégique, à proximité des ponts.

Le promoteur immobilier ne fait toutefois pas de mystère sur son intention de bonifier son portefeuille comptant près de 500 immeubles à bureaux et commerciaux dans l’est du pays. Après le complexe Jules-Dallaire, du nom de son fondateur, l’entreprise projetterait la construction de plusieurs autres édifices sur le terrain vacant de 290 000 pieds carrés à l’extrémité ouest du boulevard Laurier.

Ajout sur De l’Église

Un autre projet se profile à l’horizon dans le secteur du nouveau pôle d’affaires de Sainte-Foy. L’administration municipale a confirmé son intention de vendre l’édifice qui abritait la bibliothèque Monique-Corriveault, à l’angle De l’Église et Rolland-Beaudin. Celle-ci ayant été réaménagée dans l’ancienne église Saint-Denys-du-Plateau, on verrait d’un bon œil que le bâtiment libéré fasse place à une nouvelle tour à vocation mixte d’une dizaine d’étages.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *