Économie
14:00 17 juillet 2014 | mise à jour le: 17 juillet 2014 à 14:00 temps de lecture: 2 minutes

Pas de projet immédiat en vue pour le Groupe Germain à Québec

CONSTRUCTION. Très actif au cours des dernières années dans plusieurs grandes villes du pays, où il déploie ses bannières hôtelières Alt et Le Germain, le Groupe Germain Hospitalité ne prévoit pas de nouvelles annonces pour la région de Québec lieu de ses origines.

«Notre plus récente intervention à Québec a consisté en le déménagement d’une partie importante de notre siège social, dans les édifices de la Cité Verte. Il n’y a rien d’autre dans l’air pour l’instant», avise Christiane Germain, coprésidente du Groupe Germain, confirmant du même souffle un intérêt évident pour les bâtiments écoresponsables.

Interrogé sur ses intentions quant à la réalisation d’un projet sur le site de l’ancien Garage Bérubé à la Haute-Ville de Québec, Mme Germain précise n’avoir rien à dévoiler pour le moment. Le terrain situé sur le Chemin Sainte-Foy, entre les rues Bourlamaque et Candiac, a été acquis il y a plus de trois ans déjà. Il reste vacant depuis.

«Nous l’avons acheté et nous le conservons pour un projet éventuel, qui reste à définir», signifie la coprésidente du Groupe Germain. Le type de bâtiment n’est pas arrêté, mais elle convient que ce pourrait être un immeuble résidentiel plutôt qu’un hôtel. La baisse de régime du marché immobilier dans la capitale n’est pas propice à un investissement en ce moment.

Expansion

L’entreprise familiale qui a débuté il y a 25 ans avec l’hôtel Germain des Prés à Sainte-Foy, devenu le Alt Québec, possède aussi Le Germain Dominion dans le Vieux-Port de Québec. Se sont ajoutés au fil des ans, quatre Alt (Brossard Dix30, Aéroport Toronto, Aéroport Halifax et Montréal Griffintown) et quatre Le Germain (Montréal, Toronto, Calgary et Maple Leaf Square).

À court terme, les projets d’expansion concernent l’ajout de deux hôtels Alt du côté d’Ottawa et de Winnipeg. Le Groupe Germain lorgne vers l’ouest pour étendre son réseau. «Des tentatives ont été menées sans succès pour sécuriser un site d’intérêt à Vancouver. Nous restons à l’affût», termine Christiane Germain, qui a reçu le double honneur d’être faite membre de l’Ordre du Canada et médaillée de la Ville de Québec en juillet dernier.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *