Économie
20:25 12 novembre 2013 | mise à jour le: 12 novembre 2013 à 20:25 temps de lecture: 3 minutes

Vaste projet résidentiel de 50 M$ à proximité de l’Université Laval

Un important complexe immobilier verra le jour à l’angle Quatre-Bourgeois et Robert-Bourassa, près de l’Université Laval. Le site ayant appartenu à une communauté religieuse voisine du Jardin Van den Hende accueillera des immeubles d’habitation ainsi que quelques commerces à leur rez-de-chaussée.

Le projet initié par la firme Douville, Moffet et Associés représente un investissement de 50 M$. Il comportera plusieurs édifices, dont une tour de 14 étages. Les 655 logements seront répartis en 444 appartements locatifs et 211 copropriétés.

Le promoteur projette d’ériger quatre immeubles. «Outre la tour de 14 étages, il y en aura deux de 10 étages et un de cinq étages. Le tout prendra forme à partir de l’été 2014 sur le terrain de l’ancienne infirmerie des Frères des écoles chrétiennes de Québec. Un bâtiment existant devra être démoli pour maximiser l’occupation du sol», indique Pierre Moffet, président de Douville, Moffet et Associés.

La mixité résidentielle et commerciale sera privilégiée. À cet égard, le projet se fera en partenariat avec Sobey’s IGA qui y intégrera un supermarché. L’objectif est d’ajouter des services de proximité, dont une pharmacie et une institution financière au rez-de-chaussée des immeubles.

Objectif abordabilité

«Le projet s’échelonnera sur deux ou quatre phases, en fonction de l’appétit du marché résidentiel. On commercera dès août prochain par une portion des logements locatifs. On poursuivra ensuite avec les condos, au rythme de la demande», précise M. Moffet. Il ajoute que l’accent sera mis sur l’abordabilité, une denrée rare dans un secteur central et en effervescence comme celui de Sainte-Foy.

Le complexe, dont l’exclusivité du nom reste à valider par le promoteur, misera sur la densité et l’ergonomie, afin d’offrir des appartements de qualité à prix accessible. «On s’inspire de projets faits à New York et Montréal, qui proposent des unités de trois pièces et demie judicieusement aménagées dans 600 pieds carrés. Cela permettra d’arriver à un prix de vente moyen autour de 200 000$, ce qui intéressera autant les retraités que les premiers acheteurs», soutient M. Moffet.

Étapes à venir

Interrogé sur la propriété du terrain de 140 000 pieds carrés appartenant toujours à la communauté des Frères des écoles chrétiennes de Québec, le promoteur indique qu’une offre d’achat formelle a été enregistrée. La transaction peut donc être considérée comme imminente, d’ailleurs les sommes requises ont été provisionnées.

Le projet résidentiel a déjà reçu l’aval de la Ville de Québec. Il correspond aux exigences cadastrales ainsi qu’au Programme particulier d’urbanisme (PPU) du Plateau de Sainte-Foy. L’administration municipale planifie même le prolongement de la rue De Villers vers le sud, à l’ouest de ce nouvel ensemble immobilier, pour permettre l’accès au stationnement souterrain du complexe.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *