Actualités
14:57 14 juin 2019

Des citoyens militent contre la coupe d’arbres du Boisé de Rochebelle

Des citoyens militent contre la coupe d’arbres du Boisé de Rochebelle
Photo: (Photo gracieuseté)Québec Arbres veut protéger les chênes, érables à sucre, bouleaux et cerisiers qui composent le Boisé de Rochebelle.

NATURE. Johanne Elsener, présidente de Québec Arbres et Jean Lamontagne, expert en arboriculture ont fait une sortie publique pour dénoncer l’abattage de plusieurs arbres en bordure du Boisé de Rochebelle. À cet endroit, la Ville de Québec projette la prolongation du stationnement à ciel ouvert du Centre sportif et du Marché public de Sainte-Foy.

Aux bordures du Boisé de Rochebelle se retrouvent principalement des chênes, des érables à sucre, des bouleaux et des cerisiers. Le centre du boisé est très prisé par la population et les écoliers de Rochebelle puisque rien n’y pousse. Les bordures du boisé sont d’autant plus importantes qu’elles font partie de l’une des dernières canopées naturelles de Sainte-Foy. De plus, M. Lamontagne indique que «les bordures du boisé ont une excellente régénération et se doivent d’être protégées pour permettre une régénération naturelle et une protection naturelle du cœur du boisé».

Québec Arbres soutient que le Boisé de Rochebelle a de nombreux bienfaits sur la santé de la population. Par exemple, dans son mémoire déposé le 22 mai lors de la dernière consultation publique de la Ville, le Dr Pierre Gosselin, médecin-conseil à l’Institut national de santé publique, expliquait que «la science médicale démontre que des espaces arborés à proximité de la population préviennent de multiples maladies comme les maladies cardiaques, pathologies respiratoires ou l’obésité». Il souligne que le Boisé de Rochebelle a d’ailleurs comme «mécanisme d’action la captation de polluants atmosphériques émis principalement par le transport automobile». Il fait ainsi référence à l’autoroute Henri IV qui se retrouve à proximité.

Dans son projet de réaménagement du stationnement Rolland-Beaudin, la Ville de Québec affirme qu’elle va abattre une centaine d’arbres, mais souligne que seulement 27 arbres du Boisé de Rochebelle seront touchés. Elle soutient qu’une vingtaine de ces arbres sont soit de petite taille, malades ou morts et seront coupés. La Ville spécifie «avoir tout mis en œuvre pour minimiser l’impact des travaux sur le boisé et avoir porté une attention particulière à préserver des arbres de grande taille qui assureront la vitalité à long terme du boisé». En contrepartie, la Ville a pris l’engagement de «replanter 185 arbres, ainsi que des arbustes et des plantes vivaces pour une superficie totale de plus de 3 000 mètres carrés».

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *