Actualités
19:52 25 octobre 2018

Laboratoires ultramodernes pour la relève scientifique

ÉDUCATION. Les étudiantes de la Faculté des sciences et de génie (FSG) de l’Université Laval profitent d’une formation pratique à la fine pointe, grâce à de nouveaux laboratoires ultramodernes. Les installations remises au goût du jour positionnent l’institution parmi l’élite au pays dans plusieurs domaines.

Les futurs chimistes disposent de hottes ventilées modernes.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Le Département de biochimie dispose d’un laboratoire de niveau de confinement 2 permettant la manipulation d’amides et de bactéries.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Réalisée au cours de l’été sur une superficie de 28 000 pieds carrés répartis sur quatre étages, cette réfection permet à la Faculté d’offrir un environnement d’études stimulant pour les futurs scientifiques. Ils sont plus de 800 étudiants rattachés à 10 programmes de baccalauréats à entamer ou à poursuivre leurs formations dans 12 laboratoires dignes d’installations de recherche.

«Le projet de rénovation estimé à 35M$ a été rendu possible grâce à la contribution financière du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec et du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires du gouvernement fédéral», précise le doyen de la FSG, André Zaccarin.

Le directeur du Département de biologie, Stéphane Boudreau, présente son nouveau laboratoire d’entomologie et d’éthologie.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Ces nouvelles infrastructures couvrent les activités d’enseignement des Départements de chimie, de biologie, de biochimie (microbiologie et bio-informatique), ainsi que physique (génie physique et optique). L’impact est indéniable sur la qualité de l’enseignement au 1er cycle. D’ailleurs, les étudiants rencontrés étaient unanimes à déclarer que «c’est le jour et la nuit par rapport aux anciens laboratoires».

«L’objectif ambitieux de ce chantier majeur consistait à offrir un environnement d’études dynamique, qui reflète la réalité anticipée du marché du travail des futurs diplômés. Ces récentes installations offrent aux étudiants un milieu d’études professionnel et des équipements scientifiques des plus sophistiqués et inspirés de l’industrie», commente Steve Charette, directeur du Département de biochimie.

À la construction des nouveaux laboratoires d’enseignement se sont ajoutés le remplacement de la fenestration, l’installation de la climatisation, ainsi que la mise aux normes des infrastructures.

Métro Média

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *