Actualités
13:38 22 novembre 2018

L’incompréhension persiste envers Le Phare

URBANISME. Inquiets devant l’ampleur voire la démesure du complexe immobilier Le Phare devant atteindre 65 étages, les citoyens venus en nombre à l’ultime séance de consultation publique ont à nouveau demandé le retrait du projet. En majorité, ils souhaitent un retour à la planche à dessin, pour revenir avec une proposition harmonieuse avec l’environnement et soucieuse d’acceptabilité sociale.

Le président du conseil de quartier Saint-Louis, Bernard Drouin, a demandé aux élus s’ils ont eu accès à des documents privilégiés, car leur enthousiasme pour Le Phare n’est pas partagé par les propriétaires voisins du site.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Environ 150 personnes ont assisté à la dernière séance de consultation publique dédiée au projet immobilier Le Phare devant être érigé à l’extrémité ouest du boulevard Laurier à Sainte-Foy.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Les nombreuses objections ont notamment été menées par le conseil de quartier Saint-Louis, directement concerné par ce chantier de 755M$ échelonné sur 10 ans, ainsi que par l’organisme Vivre en Ville et l’Ordre des architectes du Québec. Précisant ne pas être contre un développement à échelle humaine près de l’échangeur des ponts, ils ont tour à tour soulevé «des inquiétudes quant à l’impact sur la circulation, au manque d’appui populaire et à l’irrespect des mécanismes de démocratie citoyenne».

À l’opposée, deux résidents ont signifié leur appui au vaste complexe immobilier devant être amorcé dès le printemps 2019. Parmi les aspects positifs, Martin Laperrière et Yvon Paradis tenaient à souligner qu’il s’agit «d’un investissement entièrement privé, qui créera de nombreux emplois en plus de contribuer à la visibilité mondiale de Québec».

Des arguments qui ont suscité une proposition originale consistant à revenir à la limite de 29 étages autorisée par le Plan particulier d’urbanisme (PPU) du secteur et à plutôt opter pour une tour jardin dédiée à l’agriculture verticale. «Une façon de démontrer que Québec est résolument tournée vers l’avenir et la préservation de la planète.»

Métro Média

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette