Actualités
23:00 20 novembre 2018

Madame Labriski réinvente la cuisine santé

CUISINE. Si elle remportait un Fidéide dans la catégorie microentreprise et travailleur autonome en avril dernier, Mériane Labrie, mieux connue sous le nom de Madame Labriski, est sur le point de se retrouver à la tête d’un véritable empire. Avec le lancement de Bye-bye sucre raffiné, bonjour purée de dattes, son second recueil de recettes santé, elle poursuit sa mission de révolutionner l’industrie alimentaire. 

(Photo Métro Média – Émilie Pelletier)

S’étant vendu à plus de 120 000 copies, son premier livre publié en 2016 est toujours inscrit parmi les best-sellers québécois. Il sera prochainement traduit en anglais pour être diffusé ailleurs au Canada et aux États-Unis. Face à l’engouement entourant Ces galettes dont tout le monde parle, Madame Labriski a choisi de réinventer la cuisine santé à l’aide d’un seul et unique ingrédient magique : la purée de dattes.

«Je cherchais une façon de sucrer qui soit à la fois facile à faire et nutritive et je suis arrivée avec la purée de dattes qui, comme le miel ou le sirop d’érable est un sucre naturel, mais qui en plus, est bourré de fibres», soutient celle qui était initialement à la recherche d’une solution alimentaire pour subvenir à ses besoins d’énergie en tant que marathonienne.  

C’est donc avec cette volonté de prouver au monde entier que la purée de dattes peut prendre la place des sucres raffinés dans n’importe quelle recette qu’elle a rassemblé ses nouvelles créations de barres, gâteaux, smoothies et classiques québécois revisités dans son ouvrage publié le 31 octobre dernier. Seulement trois jours après sa sortie, il se retrouvait déjà au sommet du palmarès de l’industrie.

«Avec cette innovation alimentaire que saluent les nutritionnistes, je compte pulvériser sous peu le marché culinaire québécois et j’en suis très fière», prévoit Madame Labriski, qui n’est elle-même ni diététiste ni pâtissière de formation.

Une gamme de produits «skis»

Pour la Madame, une chose est sûre : c’est important de bien manger, mais il ne faut surtout pas lésiner sur le goût. «Les gens doivent comprendre que manger santé n’implique pas du gazon, poursuit-elle. Je pars en guerre contre les mythes en démontrant que ça peut être bon au goût tout en étant bon pour soi.»

Frappée par un éclair de génie pour plaire à tous les goûts et pour faciliter la vie des gens, elle a alors concocté la gamme de purée de dattes sans gras et sans sucre ajouté à saveur originale, vanille, caramel et chocolat, qui est disponible dans les supermarchés Sobeys, dont IGA et Rachelle-Béry.

«Je ne parle jamais de régime ou de calories, parce que la clé se trouve surtout dans de meilleurs choix et un mode de vie actif», précise-t-elle, aussi à l’initiative de la course Mégarelais Labriski.

Madame Labriski donne aussi des conférences remplies d’humour, où elle mentionne avoir été «kidnappée par E.T pour améliorer la santé non pas des Québécois ni des Canadiens, mais des Terriens».

(Photo Métro Média – Émilie Pelletier)

Une ascension graduelle

L’aventure de la maman de Sillery a débuté avec son blogue en 2011, alors armée d’une vision qui l’animait déjà. Aujourd’hui poussée par un vent de popularité grandissant, le défi est de garder les pieds sur terre, tout en ayant la tête dans les nuages.

«Comme maman, c’est important d’arriver à tenir l’équilibre entre les affaires et mes deux jeunes enfants, mais je demeure animée pour en faire plus», avance-t-elle en ne cachant pas son enthousiasme.

En nomination pour le prix Femmes d’affaires du Québec cette année, Madame Labriski n’a pas remporté les grands honneurs. «La défaite me prouve qu’il faut travailler fort pour devenir une marque nationale», aspire-t-elle avec conviction. Avec des recettes aussi originales que décadentes, il y a fort à parier que Madame Labriski pourra un jour crier mission accomplie. 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *