Actualités
19:01 24 février 2016 | mise à jour le: 24 février 2016 à 19:01 temps de lecture: 4 minutes

Retour sur le conseil de Ville de L’Ancienne-Lorette

MUNICIPAL. Le conseil municipal de L’Ancienne-Lorette a récemment tenu sa séance citoyenne pour le mois de février. En voici les faits saillants.

La maison ancestrale Wilfrid-Edge, située au 1364, rue Saint-Paul sera finalement démolie. Le dossier qui aura duré plusieurs années prendra ainsi fin. «Nous avons fait toutes les vérifications possibles et on nous a dit que c’était une vieille maison sans valeur patrimoniale. Elle avait été protégée par Québec lors des fusions municipales. C’est une propriété privée et le promoteur veut la démolir pour construire un bloc d’appartements», a expliqué le maire Émile Loranger en ajoutant qu’il n’avait pas eu de nouvelles depuis longtemps de la part des groupes qui auraient pu l’utiliser ou la mettre en valeur.

L’avis de motion a été donné, le règlement reviendra pour approbation dans une prochaine séance du conseil.

Dévoilement du calendrier des procédures judiciaires

Lors d’un conseil précédent, il avait été demandé, par le conseiller Gaétan Pageau, que les membres du conseil et les citoyens puissent recevoir le calendrier des étapes des procédures judiciaires de la poursuite contre la Ville de Québec, dans le dossier de la quote-part.

La réponse avait été affirmative, mais le maire Loranger a mis un bémol lors de la dernière séance. «J’ai presque le goût de vous le donner, mais je ne le ferai pas. Je ne voudrais pas annoncer les choses avant d’avoir reçu la validation du juge. Nous connaissons la date de début et de fin du procès. J’ai bien hâte de le rendre public, mais je ne veux pas nuire au dossier.»

Changement de ministre des Affaires municipales

Émile Loranger affirme ne pas se faire d’illusions quant à la nomination de Martin Coiteux en tant que ministre des Affaires municipales. Il pense toutefois que les choses seront beaucoup plus favorables quant à la situation qui oppose actuellement Québec à L’Ancienne-Lorette. «Le projet de loi 83 était une catastrophe. Si un ministre, après si peu de temps réussit à mettre le doigt sur le problème, ça sent très bon. Je ne dis pas que les autres n’étaient pas efficaces, mais je n’ai jamais vu ça un ministre arriver et être aussi efficace. Ça va changer la donne de ce que je vais lui dire parce que je ne m’en allais pas là pour être ami avec. La volonté d’agir n’était pas là avec les deux ou trois derniers ministres.»

En vrac

– La conseillère Sylvie Falardeau sera la mairesse suppléante jusqu’aux prochaines élections municipales en 2017.

– Le paiement de la quote-part 2016 à l’agglomération de Québec se fera en deux versements de 7,77M$, le 1er mars et de 7,647M$, le 1er juin. Le paiement est fait sous réserve en raison des poursuites judiciaires contre la Ville de Québec.

– Le service de trésorerie est autorisé à payer, par tranches de 250 000$, des dépôts en fidéicommis pour couvrir les honoraires d’avocats de la Ville, principalement dans le dossier de la poursuite contre Québec. Si la somme devait dépasser 1M$, les décisions reviendraient devant le conseil municipal.

– Si l’avocat responsable de la poursuite, Me Roger Pothier, n’était plus en mesure d’assurer son rôle, la firme Fasken Martineau DuMoulin a reçu le mandat de poursuivre le travail. Depuis environ un an, un avocat de la firme travaille conjointement avec Me Pothier pour pouvoir prendre la relève en cas de besoin. Il s’agit d’un travail fait conjointement, les deux avocats ne travaillent pas sur les mêmes tâches.

La prochaine séance du conseil aura lieu le 29 mars, à l’hôtel de ville de L’Ancienne-Lorette.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *