Actualités
12:05 18 novembre 2016 | mise à jour le: 18 novembre 2016 à 12:05 temps de lecture: 3 minutes

Candidatures à Saint-Augustin : Juneau et Brulotte seuls à confirmer

MUNICIPAL. À un peu moins d’un an des élections municipales à Saint-Augustin-de-Desmaures, le portrait semble loin d’être dessiné. Si le maire Sylvain Juneau confirme d’emblée qu’il sera de retour pour continuer le travail d’assainissement des finances publiques, les conseillers se font plus discrets sur leurs intentions.

Il semble encore tôt pour se faire une idée des candidats qui se présenteront aux élections municipales à Saint-Augustin dans un an. (Photo TC Media – Archives)

Sans détour, le maire assure qu’il sera sur les rangs, le 5 novembre 2017. Comme il aime à le répéter, il compte les dodos depuis longtemps déjà en vue de cette date jugée importante pour Saint-Augustin. Celui qui a été élu en juin 2015, en remplacement de son prédécesseur démissionnaire Marcel Corriveau, n’exclut pas d’appuyer des candidatures qui partageront ses objectifs. Toutefois, pas question de créer un parti politique.

«Je suis favorable à des alliances d’intérêt, mais pas à l’imposition d’une ligne de parti. C’est plus sain pour la démocratie et ça évite la pensée unique sans esprit critique, comme on l’a connue depuis plus de 10 ans. Pareil fonctionnement complaisant et sans opposition a mené à une gestion toute croche et au fiasco financier dans lequel nous sommes plongés», explique Sylvain Juneau.

Seulement deux conseillers municipaux sont déjà fixés quant à leur avenir. Leur destin s’avère cependant diamétralement opposé. Élu en mars dernier dans le district Du Lac, pour pourvoir le poste laissé vacant par le départ de Marie-Julie Cossette, Raynald Brulotte entend revenir pour un mandat complet de quatre ans. Considéré comme proche du maire Juneau, il espère vivre des jours meilleurs. «Présentement, dit-il, c’est un peu pénible, mais dans un an on peut espérer un fonctionnement municipal plus collégial. Je suis prêt à patienter pour le bien de notre Ville.»

À l’inverse, Louis Potvin ne fait pas de cachette quant à sa décision de ne pas se représenter comme conseiller municipal du district Haut-Saint-Laurent. Il l’a confirmé plus tôt cet automne. Il considère avoir assez donné et dénonce le manque de collaboration du maire. «M. Juneau véhicule une image négative de Saint-Augustin et maintient une atmosphère malsaine envers les conseillers majoritaires. Je laisse ma place à quelqu’un d’autre», indique M. Potvin.

En réflexion

Les autres élus issus de l’administration municipale précédente se disent tous en réflexion. Lise Lortie, conseillère du district Lahaye, trouve qu’il est encore tôt pour annoncer ses couleurs. Guy Marcotte, conseiller du district Les Bocages, se montre ambivalent et précise que tout peut encore changer. Denis Côté, conseiller du district Des Coteaux attendra l’été prochain avant de prendre une décision.

Plus loquace, France Hamel estime aussi qu’il reste encore beaucoup de temps avant l’élection de novembre 2017. «Cependant, plus le maire Juneau nous insulte et nous picosse et plus ça nous tente de nous représenter pour faire campagne», lance la conseillère du district Portneuf en laissant planer le doute.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *