Actualités
14:14 8 mai 2018 | mise à jour le: 23 juin 2020 à 10:19 temps de lecture: 3 minutes

Relance pour les Amis du Jardin Van den Hende

Après pratiquement quatre ans d’inactivité faute de lieu pour s’organiser et tenir des activités, la Société des amis du jardin Van den Hende reprend du service. L’organisme à but non lucratif a obtenu accès à sa volumineuse banque de données et, surtout, a déniché un local où s’installer et se réunir.

Le président de la Société des amis du jardin Van den Hende, Jean-Denis Brisson, est particulièrement fier de la richesse des publications de l’horti-centre

Photo Métro Média – François Cattapan

Longtemps installée à l’Envirotron de l’Université Laval, la société horticole n’est pas parvenue à s’entendre avec la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval pour une poursuivre ses activités. Itinérante et plutôt moribonde depuis l’automne 2014, elle vient de s’installer sur la mezzanine de Floralies Jouvence et y reprend vie à la faveur de la renaissance printanière.

Persévérant, le président de l’organisme, Jean-Denis Brisson, et quelques irréductibles collaborateurs membres ont tenu la société à bout de bras et parfois sur le respirateur artificiel. Rencontré en pleine corvée d’installation, dans les bureaux du centre jardin en bordure de l’autoroute 40, le passionné de plantes et de verdure rayonnait.

«Nous sommes heureux de reprendre nos activités dans un lieu accessible et pratique. On oublie les années sombres que nous venons de traverser et on repart à neuf. Surtout, précise-t-il, que l’endroit est idéal sous plusieurs aspects, dont l’accès à un endroit où regrouper nos ressources, la disponibilité d’une salle de conférence, la présence de végétaux en magasin et la possibilité de recommander des produits sur place.»

Réorganisation

Comme l’organisme se distancie du jardin qui lui donnait son nom, il est question de le rebaptiser la Société horticole Roger-Van den Hende. M. Brisson ne s’en formalise pas. Il trouvait pratique d’amener les participants à ses activités dans les aménagements floraux sur le campus. En contrepartie, il apprécie pouvoir maintenant profiter des serres bien garnies de spécimens horticoles variés aux Floralies Jouvence.

Pour l’instant, la priorité de M. Brisson est de compléter l’aménagement de ses nouveaux bureaux. Il doit notamment mettre de l’ordre dans le centre de documentation horticole de la société, qu’il qualifie du troisième plus important dans l’Est du pays, après ceux d’Agriculture Canada à Ottawa et du Jardin botanique de Montréal. «Nous avons déjà classé 4000 de nos 6300 livres spécialisés et près de 2000 numéros de revues horticoles. C’est beaucoup d’ouvrage, convient-il, mais c’est emballant.»

Parallèlement, les activités et conférences ont repris depuis le printemps. Elles se divisent en deux groupes: les ateliers-démonstrations gratuits d’environ 1 heure le samedi matin (9h30) et les conférences informatives réservées aux membres (5$ non membre) le dimanche matin (9h30).

Pour information: 418-656-3410 ou horti-centre@floraliesjouvence.ca

Articles similaires

Commentaires 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Hélène Beaupré

    Bonjour, je souhaiterais m’inscrire à la Société éducative Roger-van den Hende.
    Serait-il possible de m’envoyer l’horaire et les thèmes de vos ateliers 2019 qui auront lieu dans vos nouveaux locaux aux Floralies de Jouvence? Je souhaiterais également m’inscrire à vos voyages horticoles.
    Merci pour le suivi à venir.

  • Jocelyne Talbot

    Bonjour Jean Denis,

    Ce matin en voulant prélever du compost dans la boîte, je suis tombée sur un nid de guêpes ou d’abeilles indigènes (?) et j’ai été piquée par au moins quatre d’entre elles au travers de mes gants. ( IL était 5 h du matin ) Je voudrais bien prélever du compost pour les tomates, aurais-tu une suggestion écobiologique pour les déloger ?

    Merci beaucoup
    Jocelyne

  • Lyne Gosselin

    Bonjour, j’ai déjà acheté de très beaux bulbes automnaux, via la Société. Est-ce encore possible et si oui, comment? Selon mon souvenir, je les commandais à l’aide d’un catalogue au printemps. Merci