Actualités
15:58 28 mai 2018 | mise à jour le: 28 mai 2018 à 15:58 temps de lecture: 3 minutes

Enclave balnéaire ajoutée à la promenade Samuel-De Champlain

URBANISME. Après deux reports, la troisième reprise aura été la bonne pour le raccordement de la promenade Samuel-De Champlain, entre les côtes Gilmour et de Sillery. Cette phase 3 des travaux d’aménagement du littoral du fleuve se caractérisera par ses attraits de type balnéaire.

Incluant plage, espace baignade et miroir d’eau, la phase 3 de la promenade Samuel-De Champlain se veut une enclave balnéaire en bordure du fleuve.

(Esquisse gracieuseté – CCNQ)

Une entente est intervenue avec le CN pour prévoir le déplacement de la voie ferrée, afin de libérer l’accès au fleuve.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Le projet comprend, entre autres, l’aménagement d’une plage urbaine, d’un bassin de baignade et d’un miroir d’eau. Il est également prévu de déplacer la voie ferrée, de rebâtir son portique ferroviaire et, dans la foulée, de reconfigurer le boulevard Champlain. Ces interventions ont pour but de dégager entièrement la vue et l’accès au fleuve, en plus de permettre la construction de trois pavillons de services.

Un aperçu des futures installations vues des aires.

(Esquisse gracieuseté – CCNQ)

Par ailleurs, la phase 3 de la promenade Samuel-De Champlain se divise en trois portions. Il s’agit des stations de Puiseaux, de la Plage et de la Voile appelées à devenir des zones thématiques rythmant le futur sentier d’ouest en est. Des travaux préparatoires seront amorcés dès cet été, alors que le chantier s’étalera sur les trois années suivantes.

L’annonce a été officialisée en présence de nombreux dignitaires, dont les ministres Sébastien Proulx et Véronyque Tremblay, ainsi que le maire Régis Labeaume.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Revu et bonifié, le concept retenu a été dévoilé conjointement par le ministre responsable de la Capitale, Sébastien Proulx, la directrice générale de la Commission de la capitale nationale du Québec, Marie-Claire Ouellet, et le maire de Québec, Régis Labeaume. Annoncée une première fois en 2012, puis retirée en 2014 pour cause de restriction budgétaire, avant de se voir désavouée en 2016 lors de l’analyse par le Bureau d’audience publique sur l’environnement (BAPE) en vue de sa relance, la nouvelle mouture rencontre tous les critères requis pour sa mise en chantier.

Échéanciers et détails:

-Après des travaux préliminaires à l’été 2018, le chantier s’échelonnera du printemps 2019 jusqu’à l’automne 2021.

-La majeure partie de l’investissement de 160M$ est assumée par le gouvernement du Québec.

-Avec l’éventuelle phase 4 reliant le Vieux-Port au pont de l’Île d’Orléans, ce sont 42km de promenade qui borderont le fleuve.

Réactions des élus locaux:

-«Nous sommes privilégiés par l’ampleur de cet investissement dans l’arrondissement. Il y a eu des délais en raison de soucis de conception et d’exigences environnementales, mais ce projet qui redonne accès au fleuve ne pouvait être mis de côté.» – Rémy Normand, président de l’arrondissement Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge

-«Je suis enchantée par cette annonce. Nous sommes gâtés à Sillery. Ça va attirer du monde jusque sur la rue Maguire. Aussi, avec le raccord entre les deux côtes et le sentier linéaire qui s’en vient, ça devrait créer une belle synergie dans le quartier.» – Émilie Villeneuve, conseillère du district Saint-Louis-Sillery

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *