Actualités
12:22 15 février 2018 | mise à jour le: 15 février 2018 à 12:22 Temps de lecture: 3 minutes

Reprendre confiance en soi grâce au Verger

Après avoir perdu ses repères à la suite d’une éprouvante dépression post-partum, Suzanne Drapeau a eu besoin de soutien pour reprendre le contrôle de sa vie. Elle a graduellement retrouvé confiance grâce à l’aide prodiguée par Le Verger, un organisme de la région de Québec qui profite de l’appui de Centraide.

Le Verger accueille des femmes et des hommes âgés de 18 ans et plus dans ses locaux de Sainte-Foy

Photo gracieuseté – Le Verger

Affichant désormais une belle assurance, la mère de famille ne tarit pas d’éloges envers la bouée à laquelle elle a pu s’agripper pour se tirer d’impasse. Bien qu’elle se sache encore fragile, elle ne rate pas une occasion de témoigner des bienfaits qu’ont apportés dans sa vie les organismes d’entraide qui l’ont accueillie.

Dans le cas de la résidente de Sainte-Foy, le diagnostic est tombé en 2012. En proie à des crises de panique et de tristesse profonde, elle s’est rebâtie en apprenant à gérer ses troubles anxieux sévères. Sa reconnaissance est infinie envers les personnes qui l’ont guidée dans cette longue démarche.

«En entrant au Verger, je me suis sentie appréciée et aucunement jugée. La maladie mentale peut arriver à n’importe qui et à n’importe quelle étape de notre existence. Là-bas, on ne nous considère pas comme des déficients, mais comme des humains ayant un potentiel à exploiter. Cette confiance rehausse notre estime et contribue à vouloir mettre en pratique les moyens mis à notre disposition pour régler notre problème», témoigne Mme Drapeau.

Pour elle, le simple fait de ne pas être abordée comme une personne irrécupérable l’a encouragée à agir, se reprendre en main et participer à son développement personnel. En plus de lui procurer des outils pour gérer son trouble d’anxiété, les activités offertes par Le Verger ont permis de sortir de son isolement.

Le Verger aide à reprendre le contrôle sur la maladie mentale

Photo gracieuseté – Le Verger

Autonomie

«Tranquillement, des techniques de respiration et de lâcher prise ont aidé à faire le ménage dans ma tête. N’étant plus seule dans mon coin, je me sens valorisée et mieux équipée pour affronter les réalités de la vie. Je peux maintenant vivre en appartement et être fonctionnelle. Je retrouve mon autonomie», mentionne Suzanne Drapeau.

Pour la nouvelle année, elle espère continuer à progresser. Déjà, il lui est possible de ne plus solliciter l’appui des intervenantes psychosociales. Toutefois, elle continue de fréquenter Le Verger pour bénéficier du milieu de vie et d’entraide. À moyen terme, elle envisage de s’engager à faire du bénévolat et peut-être même à occuper un petit boulot. «Rien n’est impossible. J’ai les moyens de contrôler ma maladie et c’est moi le boss de ma destinée», conclut-elle avec aplomb.

À propos du Verger

Le Verger a pour mission d’accueillir des personnes vivant avec un problème de santé mentale et de les accompagner vers une démarche d’intégration sociale et de réappropriation de leur pouvoir d’agir. Les fonds obtenus chaque année, dont les contributions provenant de la campagne Centraide, permettent de bonifier ses services gratuits et confidentiels. Parmi ceux-ci, on note les interventions de groupe ou individuelles, le suivi dans la communauté, ainsi que divers comités d’implication sociale.

Pour plus d’information: www.leverger.ca

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *