Actualités
01:54 21 février 2018 | mise à jour le: 21 février 2018 à 01:54 temps de lecture: 4 minutes

Une palestre sportive remplacera le Centre Jean-Marie-Roy

MUNICIPAL. Après analyse de toutes les options pour préserver le coûteux Centre Jean-Marie-Roy, le conseil municipal de Saint-Augustin a décidé de ne plus y investir un sou. Le bâtiment acquis par l’ancienne administration sera démoli pour faire place à une nouvelle palestre sportive mieux adaptée aux besoins de la communauté.

Après analyse des solutions, le conseil municipal de Saint-Augustin a décidé de cesser d’engouffrer de l’argent dans le Centre Jean-Marie-Roy et de le remplacer par une palestre sportive plus modeste.

(Photo TC Media – Archives)

Le maire Sylvain Juneau a insisté pour dire que la décision n’était pas prise de gaieté de cœur. Cette décision découle d’une série de rencontres du conseil portant sur les solutions envisageables dans ce dossier. Après visite des lieux, les élus en sont venus à la  conclusion que «le bâtiment était désuet, trop grand, et qu’il aurait coûté trop cher à entretenir sans vraiment répondre aux besoins de la municipalité».

De l’avis de M. Juneau, le statu quo n’était pas tolérable. Acquis 4M$, le centre communautaire a déjà coûté 19M$ en aménagements et rénovations partielles. Sa restauration complète et sa mise aux normes nécessiteraient une autre injection de fonds de quelque 25M$. Sans compter que l’administration et la gestion de l’édifice dans 20 ans pourraient faire grimper la facture autour de 65M$.

Le centre communautaire Jean-Marie Roy abritait anciennement le collège Saint-Augustin.

(Photo TC Media – Archives)

«Ce scénario n’est pas viable dans notre situation de lutte pour réduire la dette. Nous avons opté pour la solution du moindre mal, qui consiste à démolir pour rebâtir en neuf. Notre priorité n’est pas la préservation à tout prix du bâtiment, mais celle des services qu’il abrite. C’est une décision pénible et triste, car on est devant un gâchis phénoménal. Ç’a été dispendieux et il faut s’en départir. Comme le Stade olympique de Montréal, il s’agit d’un gouffre et il a été décidé d’y mettre un terme.»

Mandat attribué

En assemblée de conseil, les élus ont donné le mandat au directeur des loisirs et à la directrice de la gestion du territoire pour déposer une demande de subvention pour son projet de nouvelle palestre. Celle-ci s’inscrit dans le cadre du programme de soutien aux infrastructures de loisirs administré par le ministère de l’Éducation et du Sport.

Le maire Juneau précise que la demande de subvention doit être déposée au plus tard à la fin février. Il fallait donc bouger et le conseil municipal a dû se positionner. L’évaluation sommaire situe le prix du bâtiment neuf autour de 7M$ (excluant les frais de démolition d’environ 2M$ en raison de la présence d’amiante de la CJMR) subventionné à 50%. Sa superficie sera du tiers du bâtiment actuel, sur deux étages. Le reste du site serait aménagé en parc urbain avec terrain de soccer synthétique.

La salle de spectacles du Centre communautaire Jean-Marie-Roy sera démantelée et ses équipements modernes revendus.

(Photo gracieuseté)

Saint-Augustin avisera la Régie du bâtiment qu’elle n’a pas l’intention de le mettre aux normes. Elle demandera un délai pour le démolir d’ici quelques mois. Une rencontre publique est prévue pour présenter le projet et planifier la relocalisation des organismes qui logent dans le Centre Jean-Marie-Roy. D’ici l’été, la Ville prévoit ouvrir les registres afin de permettre le règlement d’emprunt. Ayant resserré les règles en la matière, la nouvelle loi 122 fixe à plus de 1500 signatures le nombre requis pour forcer la tenue d’un référendum.

Équipements démantelés

-Les équipements modernes (sonorisation, bancs, projecteurs) de la salle de spectacles aménagée dans le centre seront récupérés pour être vendus.

-La succursale de la bibliothèque municipale et ses rayons de livres seront relocalisés dans un nouvel espace dans le secteur des campus.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *