Actualités
13:05 16 janvier 2018 | mise à jour le: 16 janvier 2018 à 13:05 temps de lecture: 1 minutes

L’ex-maire Corriveau réplique à son successeur

MUNICIPAL. Froissé d’être accusé pour la difficile situation financière de Saint-Augustin, trois ans après son retrait de la vie politique, l’ex-maire Marcel Corriveau est sorti de sa réserve.

L’ex-maire de Saint-Augustin, Marcel Corriveau, se dit en paix avec le passé et aimerait bien qu’on tourne la page. (Photo TC Media – Archives)

Dans une tribune libre envoyée aux médias, il a récemment tenu à répliquer aux critiques et sarcasmes du maire actuel, Sylvain Juneau. Il fait notamment remarquer que la quote-part d’agglomération a encore bondi, en 2018, passant de 24,5M$ à 26,7M$.

«Cette hausse de 8,9% est six fois supérieure à l’inflation et requiert à elle seule 4% sur la hausse de taxes foncières de 4,39%. N’est-ce pas davantage une « taxe quote-part » plutôt qu’une « taxe Corriveau »?», insiste celui qui estime que les trop-perçus liés aux frais de services centraux avoisinent 45M$, soit près de la moitié de la dette municipale.

De plus, à son avis, son ancienne administration mérite une part du crédit pour le titre de meilleure ville au Québec, attribué à Saint-Augustin l’an passé pour sa qualité de vie.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *