Actualités
15:00 6 septembre 2018 | mise à jour le: 6 septembre 2018 à 15:00 temps de lecture: 3 minutes

La Garderie la petite école Notre-Dame se veut rassurante

Devant certaines inquiétudes qu’a suscitées la présentation de son projet d’agrandissement au conseil municipal de L’Ancienne-Lorette, la direction de la Garderie la petite école Notre-Dame souhaite rassurer autant sa clientèle que ses voisins. Surtout que ses plans ont été approuvés par le ministère de la Famille et le permis a été délivré par la Ville.

Le projet d’agrandissement améliorera les aspects esthétiques et pratiques du bâtiment actuel

Photo Métro Média – François Cattapan

L’information parcellaire dévoilée dans le cadre d’une demande de dérogation mineure, lors de l’assemblée publique de la fin juillet, a pu soulever des interrogations. C’est justement pour y répondre et apporter des éclaircissements complémentaires que la copropriétaire de la garderie privée non subventionnée, Marie-Josée Métras, a tenu à expliquer le projet d’expansion en détail.

«Il faut d’abord préciser que les exigences gouvernementales concernant les services à la petite enfance sont extrêmement précises et contraignantes. Notre concept a été bonifié pendant plus de deux ans avant d’obtenir les approbations requises. Tout est contrôlé et mesuré, assure-t-elle. Aucune place n’est laissée à l’improvisation. En plus, une inspection de conformité sera effectuée à la fin du chantier.»

Les plans présentés par la copropriétaire de la Garderie la petite école Notre-Dame, Marie-Josée Métras, ont été approuvés et le permis de construction accordé.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Les modifications et ajustements apportés en cours de route ont d’ailleurs repoussé l’inauguration du projet à l’hiver 2019, alors qu’elle était prévue cet automne. À terme, ce sont deux entités qui seront créées sous un même toit. Une pouponnière de 20 places et une garderie doublée de superficie à 80 places, soit le maximum permis.

«Notre espace pour les bambins sera aménagé au rez-de-chaussée avec une petite aire de jeux couverte à l’avant, mais en retrait de l’avenue Notre-Dame. L’endroit sera ceinturé par une clôture décorative et protégé par des plantations et des roches massives. À l’étage, l’agrandissement accueillera les enfants de prématernelle et maternelle. Une terrasse sur le toit sera dotée de bacs de plantation pour favoriser l’enseignement du jardinage, du compostage et du respect de l’environnement», souligne Mme Métras.

Arbres remplacés

Seule la petite aire de jeux des poupons (à l’avant-plan) sera déplacée, alors que la principale restera à l’arrière du bâtiment.

(Photo Métro Média – François Cattapan)

Contrairement à ce qui a été véhiculé, l’aire de jeux principale demeure à l’arrière du futur bâtiment. Pour compléter l’amélioration esthétique et pratique de ses installations, la direction de la Garderie la petite école Notre-Dame n’a pas le choix de couper trois arbres au centre de son terrain, ainsi qu’une allée mitoyenne qui sera remplacée par une haie. Ces modifications ne réduiront pas ou peu l’ombrage sur la cour en été.

«Nous n’avons pas le choix, mais avec le temps, nous obtiendrons davantage de plantations et de verdure. Aussi, nous prévoyons harmoniser notre aménagement avant avec celui de l’ancien presbytère qui sera converti en centre communautaire. Notre intention est de faire quelque chose de beau, de façon à ce que l’ensemble s’intègre bien au cœur de L’Ancienne-Lorette», conclut Mme Métras.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *