Actualités
17:17 6 mars 2017 | mise à jour le: 6 mars 2017 à 17:17 temps de lecture: 3 minutes

Le maire Juneau veut attirer un congrès des villes innovantes

MUNICIPAL. Le maire Sylvain Juneau, se trouve au congrès des municipalités membres du World Council on City Data (WCCD) qui a lieu à Dubaï du 5 au 7 mars. Agissant à titre d’ambassadeur de Saint-Augustin-de-Desmaures et de Québec, il tentera de mousser la candidature des deux villes pour être conjointement hôtes de l’événement en 2018.

Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, veut amener un congrès des villes innovantes à Québec

(Photo TC Media – Archives)

Ce congrès international regroupe plus d’une centaine de villes innovantes certifiées ISO 37120 et déterminées à améliorer leurs services à partir de données ouvertes. Pour l’appuyer dans sa mission aux Émirats arabes unis, M. Juneau est accompagné de Caroline Langelier, directrice des ventes au Centre des congrès de Québec, et de Robert Doré, directeur général de la Ville de Saint-Augustin. Leurs dépenses sont couvertes par le programme d’aide financière du Cercle des ambassadeurs de Québec.

Dans le cadre du Global Summit Cities 2017 du WCCD, le maire Juneau participera à divers ateliers portant sur l’importance des données comme outil de décision permettant de favoriser le développement économique et social. Pour sa part, M. Doré présentera différentes initiatives de la Ville de Saint-Augustin, dont les sondages en continu et la formation des employés en Lean Management.

Le directeur des communications de Saint-Augustin, Dany Rousseau, rappelle que «la norme ISO 37120 du WCCD constitue la seule certification internationale portant sur le développement durable des collectivités. En mai 2016, Saint-Augustin est devenue la 4e ville au Canada à obtenir cette certification». De son côté, la Ville de Québec a aussi annoncé son inscription au processus d’accréditation de la norme.

Versements de taxes

La demande du maire de Saint-Augustin invitant les citoyens à effectuer le premier versement de taxes foncières au 1er mars a porté fruit. Les chèques sont parvenus par centaines à l’hôtel de ville, ce qui a permis de réduire l’emprunt nécessaire afin de couvrir la portion des frais d’agglomération due en début de mois.

Cette situation particulière a été occasionnée par les conseillers majoritaires, qui ont modifié le budget municipal après adoption pour réduire la hausse de taxes résidentielles. Ce faisant, les factures révisées ont été envoyées plus tard qu’à l’habitude, ce qui reportait l’échéance du premier versement de taxes du 1er au 20 mars. Toutefois, la facture pour les frais d’agglomération restait exigible au 1er mars, ce qui obligeait la Ville de Saint-Augustin à emprunter la somme due de 12,6M$.

Finalement, la réponse favorable de plusieurs citoyens a permis de réduire l’emprunt nécessaire à 2M$ pour le premier versement des frais d’agglomération. Cette somme amoindrie fait en sorte que les frais d’intérêt pour la période de 20 jours se situent autour de 5000$ plutôt que 35 000$. Comme le claironne le maire Juneau depuis son élection, en juin 2015, «dans la situation financière actuelle il n’y a pas de petites économies».

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *