Actualités
12:15 23 octobre 2017 | mise à jour le: 23 octobre 2017 à 12:15 temps de lecture: 3 minutes

Bâtiments rénovés au Bois-de-Coulonge et à Cataraqui

PATRIMOINE. Responsable de la gestion de plus de 180 parcs et espaces verts, la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) doit également préserver la qualité des actifs qui s’y trouvent. C’est dans cette optique que des travaux de réfection de certains bâtiments ont été entrepris du côté du Bois-de-Coulonge et du domaine Cataraqui.

Régulièrement prise pour la villa du Bois-de-Coulonge, les écuries font l’objet d’un réaménagement intérieur intensif.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Ces interventions s’inscrivent dans le cadre du programme d’entretien des possessions de la Commission au cours des prochaines années. Pour 2017-18, différents travaux de rénovation de toiture, de maçonnerie, d’éclairage et de peinture sont entamés dans les deux parcs du secteur de Sillery et Sainte-Foy.

L’un des principaux chantiers vise la restauration et la mise aux normes des anciennes écuries du Bois-de-Coulonge. «Ce majestueux édifice datant de 1889 est assez facile à situer. Il s’agit du plus imposant bâtiment au cœur du parc. Les visiteurs le confondent souvent avec la villa de Spencer Wood, tant cet élément patrimonial est élégant. Or, la vaste demeure n’existe plus depuis qu’elle a été rasée par un incendie en 1966», relate la coordonnatrice aux communications de la CCNQ, Anne-Marie Gauthier.

Elle précise que les travaux s’échelonneront d’octobre à mars. Concentrés à l’intérieur des écuries, ils visent principalement le réaménagement des bureaux et espaces collectifs, la mise aux normes des équipements de chauffage et de protection contre l’incendie, ainsi que le remplacement du filage électrique et de la plomberie, de même que certaines retouches cosmétiques et structurelles.

«Pour la clientèle, le seul impact s’avère la fermeture des toilettes publiques des écuries. Cependant, une roulotte dotée de toilettes chauffées a été installée pour la durée des travaux. Aussi, l’édifice a été clôturé, mais les usagers peuvent circuler autour. À terme, de nouvelles salles de bain seront accessibles aux visiteurs et un nouvel espace locatif permettra la tenue d’activités, fêtes ou réunions», ajoute Mme Gauthier.

Le parement de bois de la maison du fermier a été refait au Bois-de-Coulonge.

(Photo gracieuseté – CCNQ)

Des travaux ont également été réalisés à la maison du fermier. Ceux-ci consistaient à remplacer le parement de bois extérieur détérioré à la base des murs des trois façades du bâtiment annexé à la grange du parc. Décapage et peinture ont suivi.

Travaux à Cataraqui

La réfection de la toiture de la maison du gardien a été réalisée au domaine Cataraqui.

(Photo gracieuseté – CCNQ)

Toujours en lien avec son programme de maintien des actifs, la CCNQ a restauré la toiture de la maison du gardien au domaine Cataraqui. Respect du patrimoine oblige, il a fallu remplacer l’intégralité de la tôle à la canadienne et de la tôle à baguette soudée, qui couvraient le toit de la résidence et de son garage.

«Au cours des derniers mois, nous avons aussi réaménagé l’entrée principale du parc, sur le chemin Saint-Louis. Conçue dans la suite logique du design identitaire des parcs historiques de la Commission, elle permet un accès plus facile et une meilleure visibilité, de jour comme de soir», complète la relationniste.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *