Actualités
18:25 1 novembre 2017 | mise à jour le: 1 novembre 2017 à 18:25 Temps de lecture: 2 minutes

Progression de l’Université Laval dans le top 50 en recherche

PALMARÈS. Pendant que l’Université McGill (547,5M$ +15,7%) a grimpé de deux places pour se hisser au second rang du top 50 en recherche, l’Université Laval (376,9M$ +13,6%) a gagné une place pour se situer au 6e rang national.

Le campus de l’Université Laval.

(Photo TC Media – Archives)

Bien que 13 universités du Québec figurant au palmarès des 50 universités canadiennes pour les investissements en recherche aient accru de 6,4% leurs revenus combinés en 2016, les fonds de recherche de 7 de ces établissements ont diminué. Tel est le constat de Research InfoSource, qui vient de publier son classement annuel en la matière.

Il ressort que pour la dernière année fiscale, le revenu de recherche pour l’ensemble des universités du Québec était de 1,86G$, en hausse par rapport à 1,74G$ en 2015. «L’année fiscale 2016 a été très bonne pour certaines universités québécoises. L’augmentation des revenus de recherche dépasse nettement le niveau national», commente Ron Freedman, chef de la direction de Research InfoSource.

Selon ce rapport annuel, le revenu total de recherche des 50 meilleures universités au pays a atteint 6,86G$ l’an passé, en croissance de 2,2%. Sur le plan national, l’Université de Toronto arrive au premier rang du top 50 avec 1,01G$ de revenus de recherche. Elle est suivie par l’Université McGill (547,5M$) et l’Université de Colombie-Britannique (532,1M$). L’Université de Montréal arrive 4e, devant celle d’Alberta et Laval.

Par ailleurs, Research InfoSource a désigné trois institutions comme Universités de recherche de l’année 2017 dans leur catégorie respective. Il s’agit de Toronto (Médecine/doctorat), de Waterloo (Cycles supérieurs) et Lakehead (Premier cycle).

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *