Actualités
22:07 19 octobre 2012 | mise à jour le: 19 octobre 2012 à 22:07 temps de lecture: 2 minutes

Intimidation: trois écoles de la région avec Jasmin Roy

La Fondation Jasmin Roy a fait l’annonce vendredi des trois écoles retenues dans la région de Québec pour participer à la seconde édition d’un projet pilote cherchant à contrer l’intimidation en milieu scolaire pour l’année 2012-2013.

Il s’agit des écoles secondaires qui participaient au projet l’an dernier, soit l’Odyssée de Val-Bélair et la polyvalente de L’Ancienne-Lorette. S’ajoute à celles-ci l’école primaire Le Ruisselet de l’Ancienne-Lorette car, comme le souligne son directeur, Daniel Trachy, l’intimidation n’est pas seulement une problématique dans les écoles secondaires.

 

Pendant une année, la Fondation Jasmin Roy permet l’embauche d’une personne-ressource au sein de chaque école retenue, déboursant son salaire. En retour, l’institution scolaire s’assure que le spécialiste est libéré au minimum une journée par semaine afin de se consacrer au dossier de la lutte contre l’intimidation, la discrimination et la violence. La répartition de ce temps permet à l’intervenant de tracer un portrait de la situation dans son milieu sur lequel des orientations et des actions seront prises. Par exemple, il sera possible de créer des outils ciblés permettant de sensibiliser et d’éduquer les élèves sur les conséquences de l’intimidation et la violence, de prévenir les actes d’intimidation et de violence et finalement d’intervenir efficacement auprès des jeunes victimes et des intimidateurs.

 

Geneviève Rouillard, agent en toxicomanie à la polyvalente de L’Ancienne-Lorette et personne-ressource pour le projet l’an dernier, en a profité pour présenter le bilan et les retombées positives de cette première expérience. De plus, elle a souligné que cette année, elle souhaite mettre l’accent sur les personnes qui ne dénonce pas.

 

Le projet vise ainsi une recherche-action très concrète sur le terrain. Il est soutenu financièrement pour une seconde année par la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien. C’est 30 000$ qui seront versés à la Fondation, a révélé Claude Lefebvre, président du conseil d’administration de la caisse.

 

L’Appel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *