Actualités
18:16 5 novembre 2012 | mise à jour le: 5 novembre 2012 à 18:16 temps de lecture: 2 minutes

Moratoire exigé sur l’abattage d’arbres

Québec Arbres dénonce l’abattage d’arbres sur un terrain le long du chemin Saint-Louis, près de la côte à Gignac, dans l’arrondissement historique de Sillery. L’organisme souligne que la Ville de Québec a émis au propriétaire un permis d’abattage d’arbres, sans avoir obtenu le feu vert du ministère de la Culture. Dans ce permis, les arbres doivent être coupés au plus tard le 17 novembre.

«L’autorisation du ministère de la Culture doit précéder celle de la Ville. Il y a eu entorse au règlement. Je vais demander au ministère de la Culture d’intervenir avant que l’irréparable se produise», a souligné Johanne Elsener, présidente de Québec Arbres.

Soulignons que le propriétaire du terrain sur le chemin Saint-Louis possède une trentaine d’arbres, dont une dizaine d’entre eux sont matures.

Étude de caractérisation

Québec Arbres exige un moratoire sur tout permis d’abattage d’arbres dans l’arrondissement historique de Sillery, jusqu’à ce que l’étude de caractérisation du secteur (plan de conservation) soit déposée.

«Après, on pourra autoriser des projets d’aménagement, de construction et des abattages, à certains endroits. Il est temps que la ville élabore une vision globale pour l’axe patrimonial et naturel du Vieux-Québec jusqu’à Cap-Rouge, de Grande Allée jusqu’au chemin Saint-Louis», poursuit Mme Elsener.

Enfin, Québec Arbres demande à la Ville de Québec d’être informé de toute demande de permis d’abattage, dans l’arrondissement historique de Sillery, afin d’intervenir en amont.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *