Actualités
19:11 20 novembre 2012 | mise à jour le: 20 novembre 2012 à 19:11 temps de lecture: 3 minutes

Opération en sécurité routière au poste de pesée de Saint-Augustin

Comme ils le font à plusieurs reprises pendant l’année, des autos-patouilles ont tenu de 11 h à 15 h aujourd’hui une opération en sécurité routière devant le poste de pesée de l’autoroute 40 Ouest au kilomètre 293 à Saint-Augustin.

«C’est la première fois que nous invitons les membres des médias à assister à une telle opération, a souligné le porte-parole de la Sûreté du Québec, Richard Gagné. Cette opération conjointe vise à s’assurer que les différents usagers du réseau routier se conforment aux diverses réglementations en sécurité routière. Je pense ici au respect des limites de vitesse et à l’activation des limiteurs de vitesse chez les camions lourds. On était aussi attentif à l’utilisation du cellulaire au volant et à l’envoi de textos, ce qui est interdit en tout temps.»

Les agents des cinq véhicules de la SQ ainsi que des trois véhicules du Service de contrôle routier assignés à cette opération vérifiaient également la nouvelle Loi sur le respect du corridor de sécurité en bordure de l’autoroute quand un agent est en fonction. Cette nouvelle Loi exige que les automobilistes changent de voie ou ralentissent considérablement quand cette situation se produit. En un peu plus d’une heure, on a pu constater que cette loi n’était pas toujours respectée.

«Tenir une telle opération sur l’autoroute 40 devant ce poste de pesée est un endroit idéal en ce qui nous concerne, a indiqué la porte-parole du Service du contrôle routier, Nancy Doucet. Il y a suffisamment d’espace pour que nos agents puissent faire leur travail. Comme le mois de novembre est celui de la fatigue au volant pour les conducteurs de camions et de véhicules lourds, nous avons vérifié les «log book» des camionneurs quant à leurs heures de conduite pendant une journée de travail. Les camionneurs doivent se reposer au moins dix heures, dont huit consécutivement, en 24 heures. Selon les statistiques, la fatigue est la troisième cause d’accident. De ce nombre, un pourcentage variant entre 30 et 40 % est mortel.»

Les règles concernant les heures de conduite, de travail et de repos contribuent à limiter la fatigue chez les conducteurs de véhicules lourds. Un conducteur fatigué présente un risque pour sa propre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Cette opération conjointe des agents de la Sûreté du Québec et du Service du contrôle routier visait enfin à accroître la sécurité des usagers de la route afin d’améliorer le bilan routier.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *