Actualités
20:08 17 février 2015 | mise à jour le: 17 février 2015 à 20:08 temps de lecture: 4 minutes

Une consultation publique sous tension

DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. Les citoyens du Campanile dans Pointe-de-Sainte-Foy craignent que le visage de leur secteur ne se dégrade, avec Espace Vie Le Campanile, de Concept Saint-Laurent.

Une trentaine de résidents se sont déplacés lors de la consultation publique au début de février, organisée par le conseil de quartier de Pointe-de-Sainte-Foy, au Collège des Compagnons. La consultation publique – s’étant déroulée sous tension – concerne un projet de 13 maisons de ville en rangée, voisines de la rue de la Pommeraie et à deux pas des halls du Campanile.

«Nous croyons que le projet tel que présenté n’est pas compatible avec l’environnement actuel et qu’il devrait être modifié pour conserver l’uniformité du secteur résidentiel et préserver la valeur de nos propriétés», a souligné Céline Veilleux, porte-parole du groupe de citoyens qui a déposé une pétition contre le projet à la conseillère Anne Corriveau, au conseil de quartier de Pointe-de-Sainte-Foy et au conseil d’arrondissement de Sainte-Foy – Sillery –Cap-Rouge, en décembre dernier.

«Sur les 150 propriétaires des résidences du groupe, 97 ont signé Oui», a tenu à ajouter Mme Veilleux.

Jeunes familles?

«J’ai eu un coup de cœur pour le terrain au printemps 2014. C’est une grande surprise de savoir qu’il y a eu une pétition sur le projet. On ne connaissait pas l’historique du terrain», a mentionné le promoteur d’Espace Vie Le Campanile, Jessy Langlois.

Le promoteur ajoute que le style architectural sera différent d’il y a 20 ans – où la brique rouge était à l’honneur. «Ce sera une architecture de 2015 adaptée au secteur. On vise les jeunes familles. Le fait de dire que l’ensemble de notre projet ne s’harmonise pas au secteur si on ne construit pas comme il y a 20 ans, c’est comme si on n’était pas les bienvenus et qu’on enlevait de la valeur au secteur», a déploré M. Langlois.

En réaction aux propos du promoteur, une nouvelle résidente du secteur depuis quelques mois, Karine Duplessis Piché, évalue «qu’on va construire dans ma cour». «Si j’avais su, je ne me serais peut-être pas installée ici. Espace Vie Le Campanile n’est pas fait pour les jeunes familles [avec un prix de près de 400 000$ par maison]. Le projet est aussi trop petit et manque d’espace d’une habitation à l’autre», a-t-elle commenté.

Permis en attente

De son côté, la présidente du conseil de quartier de Pointe-de-Sainte-Foy, Johanne Elsener, croit que les cases de stationnement extérieures devraient être remplacées par des cases souterraines, pour donner «plus d’espace à l’arrière pour les voisins de la rue Pollack».

L’urbaniste de la Ville de Québec présente à la consultation publique, Marie-Claude Bergeron, a précisé que tous les projets d’ensemble sont assujettis à un PIIA (Plan d’intégration et d’implantation architectural), touchant l’aménagement paysager, l’affichage et l’architecture. «Le permis est dévoilé publiquement seulement lorsqu’il est accordé, et ce n’est pas le cas pour l’instant. Le CCU (Comité consultatif d’urbanisme) n’a pas encore émis de recommandation publique», a précisé Mme Bergeron.

Soulignons que le projet dans sa forme actuelle est conforme au zonage en vigueur dans le secteur.

Groupe Québec Hebdo.

Espace Vie Le Campanile en bref

– 13 maisons de ville sur deux étages

– Maison moyenne de 22 pieds par 36 pieds

– Prix maximal d’environ 400 000$

– Garage privatif

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *