Actualités
00:35 16 avril 2015 | mise à jour le: 16 avril 2015 à 00:35 temps de lecture: 3 minutes

La situation financière de Saint-Augustin anime encore l’assemblée du conseil

MUNICIPAL. Venus moins nombreux à la séance du conseil municipal du mois d’avril, les citoyens de Saint-Augustin sont toujours aussi préoccupés par la situation financière de leur municipalité. Ils s’inquiètent que la hausse importante de leur compte de taxes se répète en 2016 en raison de la dette importante que la Ville a cumulée avec les infrastructures sportives et culturelles qu’elle s’est données.

Dès le début de l’assemblée mensuelle, Sylvie Asselin du groupe Saint-Augustin aux citoyens a souligné que la Ville avait de grandes ambitions dans son budget de fonctionnement 2015. «Il y est prévu des revenus de vente de terrains de 5M$ dans le parc industriel. Il va falloir être performant, car lors des autres années la moyenne de ses revenus a été de 2,5 à 3 M$.»

La mairesse suppléante, France Hamel, a convenu que la Ville devra être créative pour maximiser ses revenus. Elle s’est toutefois dite confiante d’y parvenir avec l’aide des efforts de promotion de Québec International pour attirer des entreprises dans le nouveau secteur dédié à la technosécurité.

Une citoyenne de son côté réclamé le dépôt des états financiers complets de la Ville. «Il manque ceux suivant l’année 2012. Cela ne respecte pas la Loi municipale. Ce sont des documents publics qui doivent être dévoilés intégralement dans son site Internet. Vous ne gérez pas une entreprise privée. Vous devez dévoiler les bilans annuels qui démontrent comment vous administrer nos taxes», a-t-elle averti le conseil municipal sous les applaudissements de la salle.

Une autre citoyenne a répété une demande antérieure pour que les élus expliquent le calcul de la quote-part d’agglomération. Elle dénonce que la Ville évoque son imprévisibilité, alors que le principe est inscrit dans la loi et donc calculable. La mairesse Hamel a aussitôt illustré les aléas de la quote-part en indiquant à la suite d’une série d’une vingtaine de questions énoncées pour avoir des éclaircissements que celles-ci représentaient des coûts de 0,5M$ pour Saint-Augustin.

Regard vers l’avenir

Le candidat annoncé à la mairie, Éric Dussault, s’est avancé au micro pour témoigner de son inquiétude pour l’avenir de la Ville de Saint-Augustin. Il a demandé si le conseil municipal était prêt à se solidariser et regarder vers l’avenir. «À court terme, il faut travailler dans notre cour pour réduire les dépenses et avancer le dossier de l’agglomération en parallèle. On ne peut pas aboutir à une autre hausse majeure de taxes foncières en 2016», a-t-il mentionné sous l’approbation générale.

Un autre citoyen a clos la période des questions en s’interrogeant sur la pertinence de donner mandat au directeur général de la Ville payée par celle-ci de vérifier ses états financiers. «Comment un cadre de l’administration municipale peut-il faire un travail indépendant et efficace, s’il risque de voir son rapport tabletté par insatisfaction des élus ou d’être carrément congédié par ceux-ci», a-t-il souligné en terminant.

*Lire également le texte : Démission des élus de Saint-Augustin réclamée par pétition

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *