Actualités
17:13 22 juin 2015 | mise à jour le: 22 juin 2015 à 17:13 temps de lecture: 3 minutes

Une carte pour faire connaître l’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures

HISTOIRE. Les élèves de la classe de 4e et 5e année de l’école des Pionniers ont récemment réalisé une carte interactive sur l’histoire de la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures.

En effet, Johanne Jacob-Tardif, enseignante en 4e et 5e année à l’école des Pionniers cherchait une façon d’intéresser deux groupes d’âge à l’histoire et le projet de carte interactive s’est offert à elle.

«Le défi quand tu as une classe mixte, c’est d’offrir deux cours à la fois tout en intéressant les deux groupes. Depuis plusieurs années, je propose d’effectuer une pièce de théâtre sur l’histoire de la Nouvelle-France à 1892. Cette année, je voulais faire un peu différent, j’ai donc décidé de travailler plus profondément sur l’histoire de la ville de Saint-Augustin et c’est là que m’a été proposé le projet de codes QR», raconte-t-elle.

Les élèves, en partenariat avec la société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures, ont donc effectué de multiples recherches sur l’histoire de la ville en vue de créer des codes QR et les ajouter à la carte touristique «En balade avec mamie Augustine».

Ainsi, touristes et passionnés d’histoire pourront en connaître davantage sur les vestiges de la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures. À l’aide de leur téléphone intelligent ou encore de leur tablette, ceux-ci pourront prendre une photo du code QR et ainsi avoir accès à une vidéo explicative de la station. En tout, 14 stations sont proposées par les élèves.

«Si on regarde dans les livres d’histoire, on parle beaucoup de la ville de Québec. Mais, je peux vous dire que l’histoire de Saint-Augustin est aussi intéressante. Nous avons une histoire riche et vivante, pourquoi ne pas la partager», soutient-elle.

«Notre but dans tout cela, c’était de faire découvrir la ville, aux enfants, mais également à leur entourage. Il n’y a pas beaucoup de résidents qui sont au courant que Saint-Augustin est une aussi vieille ville, les vieux bâtiments sont, pour la plupart, détruits», ajoute-t-elle.

Pour l’instant, le projet est disponible seulement sur les sites internet de la classe de Johanne Jacob-Tardif et de la commission scolaire des Découvreurs. Toutefois, les documents ont été remis dans les mains de la Ville.

«Il est certain que nous aimerions que la carte soit reproduite et distribuée aux visiteurs. Il ne reste qu’à voir ce que la Ville en fera. Moi, je vois une opportunité de démontrer que les jeunes d’ici sont allumés et qu’ils sont capables de faire du travail de qualité», dit l’enseignante.

Somme toute, elle n’en retire que du positif, et ce, peu importe ce qu’il adviendra du produit final. «Même si le projet s’arrête où il est en ce moment, je peux dire que je suis extrêmement fière de mon groupe. Dès que je leur ai proposé le projet, ils ont tous été emballés et ont sauté à pieds joints avec moi. J’ai découvert plusieurs élèves qui normalement étaient plutôt effacés», conclut-elle.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *