Actualités
14:02 21 juillet 2015 | mise à jour le: 21 juillet 2015 à 14:02 temps de lecture: 4 minutes

Trois générations s’activent au défi 3G

ACTIVITÉS. La Fondation Monique-Fitz-Back organise un défi sportif nouveau genre où toute la famille, des grands-parents aux petits-enfants, sont invités à venir dépenser leur énergie sur le site du Bois-de-Coulonge.

Le défi 3G vise à faire bouger en équipe des gens de générations différentes. Chaque équipe est constituée de trois participants qui doivent avoir au moins 15 ans de différence entre chaque tranche d’âge. Cette consigne sert à favoriser l’activité sportive chez toute la famille, explique la porte-parole de la Fondation Monique-Fitz-Back, Julie Moffet. «Nous travaillons beaucoup en fonction du développement durable, ajoute-t-elle. Pour nous, l’éducation passe par toutes les générations.»

Plutôt que les défis sportifs extrêmes où les participants doivent se dépasser, le défi 3G mise plutôt sur l’amusement et l’entraide pour stimuler l’activité. «Nous voulions que chaque participant sente qu’il a sa place dans son équipe, affirme Mme Moffet. Chacun peut contribuer à sa façon.»

L’activité se fait en forme de circuit où les équipes doivent amasser le plus de tours collectivement pour accumuler des rubans qui servent de points. Pour s’assurer de la cohésion entre les membres, les formations doivent compléter au moins trois tours ensemble. «Cela permet aux membres de sentir le sentiment d’appartenance à leur groupe», croit l’organisatrice.

Défi sportif et intellectuel

Le parcours est adapté pour convenir aux trois générations de sportifs qui viendront s’y exercer, rapporte Julie Moffet. Des chaises seront installées le long du tour d’une distance de 300m pour assurer un temps de repos à ceux qui le désirent. Des stations avec des questions de culture générale donneront aussi des rubans de plus pour chaque bonne réponse. «Ces idées nous viennent d’un groupe de discussion que nous avons tenu au Gibraltar, explique Mme Moffet. Au début, nous avions en tête un défi plus compétitif, mais les aînés avec lesquels nous avons discuté nous ont permis d’ajuster le tir.»

Les participants auront une heure pour compléter leur défi. Sur les lieux, un artiste de land art complétera une œuvre d’art éphémère qui s’agrandit à mesure que les coureurs amasseront des rubans. «Nous voulons qu’un défi collectif regroupe chaque équipe de participants», explique la porte-parole.

L’importance de l’activité physique

Raymonde Bélanger est bénévole pour le programme VIACTIVE depuis cinq ans. Celle qui donne des cours et des formations aux personnes âgées de 50 ans et plus depuis bientôt cinq ans comprend bien l’importance de garder des activités qui font bouger, et ce, malgré l’âge avancé. «C’est ce qui aide à rester en santé, croit cette résidente de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Les activités sont adaptables pour chaque niveau d’activités que la personne est en mesure de réaliser.» Selon elle, le défi 3G est une bonne façon de rester actif en famille. «C’est souvent quand les enfants partent de la maison qu’on commence à devenir plus sédentaire, explique-t-elle. Avec un défi comme celui-ci, ça permet de retrouver le goût de bouger.»

L’événement sert à amasser des fonds pour la Fondation Monique-Fitz-Back qui œuvre dans l’éducation et la sensibilisation à l’environnement. Selon Julie Moffet, le défi 3G, qui se tient le 5 septembre prochain, s’inscrit à merveille dans la mission de la fondation. «Nous voulons sensibiliser les gens à l’importance de préserver son environnement, mais aussi d’en profiter», explique-t-elle.

Québec Hebdo

Le défi 3G se tient le 5 septembre prochain au parc des Bois-de-Coulonge. L’activité coûte 100$ par équipe. Les fonds amassés servent à financer la Fondation Monique-Fitz-Back. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *