Actualités
16:50 2 août 2015 | mise à jour le: 2 août 2015 à 16:50 temps de lecture: 3 minutes

La poussière s’estompe sur le Camping Canadien-Américain

VILLÉGIATURE. Problématiques au point de susciter plusieurs plaintes des résidents saisonniers au cours des dernières années, les épisodes de poussière semblent moins fréquents et irritants au Camping Canadien-Américain. Transpavé, l’entreprise voisine pointée du doigt pour les activités dans sa cour-entrepôt, fait des efforts pour limiter les désagréments.

Au camping de la route 138 à Saint-Augustin, la direction constate avec bonheur que le problème autrefois aigu lors de journées chaudes et venteuses s’est grandement résorbé. Néanmoins, si la situation se dégrade et cause des inconvénients, on suggère aux campeurs insatisfaits de porter plainte directement à la police, car il s’agit d’un règlement de nuisance municipal.

«Dernièrement, il y a beaucoup moins de poussière soulevée. On entend aussi moins de bruit sur le terrain. Ça peut arriver encore, mais lors de rares occasions, lors d’une période de sécheresse prolongée. Autrement, les aménagements faits par Transpavé semblent efficaces», note Maxime Juneau, responsable du Camping Canadien-Américain propriété de son père.

Efforts soutenus

Chez Transpavé, Guillaume Valin, le nouveau directeur entré en poste depuis novembre dernier, explique que le problème est pris au sérieux et que des efforts sont faits pour en venir à bout. Notamment, l’entreprise voisine immédiate du camping épand régulièrement de l’abat-poussière. De plus, elle a fait aménager un talus à la limite des deux terrains. Celui-ci est surmonté d’une clôture opaque pour contenir le bruit et la poussière. Également, des arbres et de la végétation sont mis à contribution.

«Nous regardons d’autres options, comme l’amélioration entamée de la disposition des produits dans notre cour de distribution. On fait le maximum pour éviter les désagréments, toutefois il est difficile de garantir le succès à 100%. Parfois, le soleil plombe et l’abat-poussière s’évapore plus rapidement que prévu. Nous restons en mode solution et à l’écoute de nos voisins», précise M. Valin, ajoutant avoir rencontré des résidents du camping lors d’une tournée dans sa cour au printemps et n’avoir pas reçu de plaintes depuis.

À la Ville de Saint-Augustin, on estime que la problématique est en voie de se résorber. Selon le directeur général, Robert Doré, Transpavé agit en bon citoyen corporatif et collabore bien afin de limiter ses émanations de poussière. Il salue les efforts consentis.

Pire autrefois

Rappelons que la situation était pire au cours de dernières années, ce qui avait amené plusieurs résidents saisonniers du Camping Canadien-Américain à transmette leurs doléances dans les médias. On déplorait alors l’abondance de poussière qui se déposait sur les roulottes, motorisés et véhicules des campeurs. Il devenait aussi difficile de manger dehors, voire d’ouvrir les fenêtres de jour en semaine.

Lors d’une récente visite des lieux, les résidents bordant la ligne de terrain avec la cour de Transpavé vaquaient à leurs occupations. Ils reconnaissaient que les épisodes de poussière étaient moins problématiques et fréquents.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *