Actualités
16:10 1 mai 2014 | mise à jour le: 1 mai 2014 à 16:10 temps de lecture: 2 minutes

Retour de Robert Doré à l’administration municipale de Saint-Augustin

MUNICIPAL – Parmi les récentes décisions du conseil municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures, le maire Marcel Corriveau a confirmé le retour de Robert Doré. Il a été embauché à titre de directeur général adjoint, en plus de combler le poste de directeur des ressources humaines par intérim.

Le maire Corriveau a salué ce retour aux sources pour ce fonctionnaire qui était responsable du Programme Qualité au milieu des années 1990. «Robert Doré est employé d’expérience qui connaît bien la Ville de Saint-Augustin pour y avoir déjà travaillé. Nous comptons sur sa grande compétence pour s’occuper du mandat premier qui lui a été confié et qui consiste en la réingénierie du Service du greffe», a-t-il souligné.

Dans une lettre qu’il a rendue publique, le maire Corriveau a répondu à deux critiques de la citoyenne Natacha Tanguay. Celle-ci questionnait le fait que le poste de directeur général adjoint n’a pas été affiché et que le nouveau titulaire avait antérieurement été congédié par la Ville de Sainte-Brigitte-de-Laval.

«Il importe de savoir qu’aucune loi n’oblige une ville à procéder par appel public de candidature pour pourvoir un poste. Par ailleurs, M. Doré a remporté sa bataille et vu son congédiement annulé avec dépens devant la Commission des normes du travail en septembre 2006», précise le maire de Saint-Augustin.

Intérêt pour Acti-Vital

Il semble que le terrain de l’aréna Acti-Vital soit en grande demande. Le conseil municipal de Saint-Augustin a confirmé avoir reçu deux autres offres d’achat pour ce bâtiment qui sera démoli une fois le nouveau complexe multisports opérationnel à l’automne 2015.

Le projet initial d’implantation d’une résidence pour aînés demeure prioritaire. Toutefois, si jamais le promoteur devait se désister, la Ville dispose de deux autres offres pour combler ce terrain sur la rue de l’Hêtrière. Dans les deux cas, les intentions demeurent d’y ériger un complexe de retraite.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *