Actualités
13:00 1 avril 2014 | mise à jour le: 1 avril 2014 à 13:00 temps de lecture: 2 minutes

Sécurité remise en question près du CPE Montessori

Résidant depuis plus de 30 ans dans le quartier Champigny, Jean-Denis Brisson a été témoin des changements de l’activité humaine, incluant la venue il y a quelques années du Centre de la petite enfance (CPE) Montessori, rue de l’Abbé-Pierre. Il s’étonne du fait qu’aucune modification n’ait été apportée pour renforcer la sécurité à proximité de la garderie.

«J’ai vu un conducteur qui a failli ramasser sur la route deux jeunes enfants qui arrivaient rapidement à bicyclette d’un passage caché pour aller rejoindre un ami à la garderie. Si la voiture avait roulé plus que 30 km/h, elle serait probablement entrée en collision avec les enfants. C’est dangereux», estime M. Brisson, membre du conseil de quartier de l’aéroport.

Le résident du quartier Champigny demande à la Ville de Québec d’aménager un trottoir le long du CPE, un marquage sur la rue à partir de l’entrée du passage vers le CPE, ainsi que des panneaux de limite de vitesse de 30 km/h, soit la même imposée que dans une zone scolaire.

«Le conseil d’arrondissement [de Sainte-Foy – Sillery – Cap-Rouge] a adopté une résolution pour régler le problème, mais ça ne s’est jamais arrangé. Il faut encore faire des plaintes ou des pétitions pour que le dossier bouge. On nous dit qu’il faut des plaintes distinctes pour chaque point à régler, c’est ridicule!», s’insurge M. Brisson.

Rang Saint-Ange

Outre la sécurité des tout-petits, celle des usagers du RTC (Réseau de transport de la Capitale) à un abribus sur le rang Saint-Ange, constituant le prolongement de la rue l’Abbé-Pierre, préoccupe aussi l’administrateur du conseil de quartier de l’Aéroport.

«Le rang Saint-Ange, à l’intersection du boulevard Wilfrid-Hamel, est cinq pieds de moins large que la rue de l’Abbé-Pierre. Et à ce niveau du rang Saint-Ange, il y a un abribus, mais pas de trottoir. Le conseil de quartier a adopté récemment à l’unanimité une résolution pour que cette portion du rang s’élargisse, en plus de voir l’ajout d’un trottoir du même côté que l’abribus», conclut M. Brisson.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *