Actualités
17:22 29 octobre 2014 | mise à jour le: 29 octobre 2014 à 17:22 temps de lecture: 2 minutes

Un supermaché IGA au Campanile dès l’hiver 2015

COMMERCE. L’espoir du commerce local renaît rue du Campanile. Privés d’une épicerie de proximité depuis la fermeture de l’InterMarché en août dernier, les résidents pourront de nouveau garnir leur panier tout près de chez eux : un supermarché IGA y ouvrira ses portes à l’hiver 2015.

Réputée pour ses immeubles de briques rouges, ses boutiques charmantes et ses terrasses animées, la rue du Campanile avait perdu l’été dernier un peu de cette vie commerçante qui la caractérisait depuis si longtemps. En cause : la fermeture de l’InterMarché, qui allait priver les résidents d’une épicerie de proximité. Après la cessation d’activité de la librairie La Campaniloise, celle de l’InterMarché posait la question d’une survie du commerce du secteur, pourtant indispensable à une population locale dont la moyenne d’âge reste élevée et qui connaît des problèmes de mobilité. L’inquiétude devrait retomber avec la récente confirmation de l’ouverture, dès l’hiver 2015, d’un supermarché IGA en lieu et place de l’InterMarché.

Quartier et chantier

Quoique ce nouveau supermarché vienne gonfler les rangs des 284 marchands IGA existants, il saura selon les décideurs s’adapter aux exigences du quartier. «Nous travaillons en étroite collaboration avec les responsables d’IGA afin de s’assurer que le concept répondra aux besoins de la population environnante», a tenu à rappeler Michel Bélanger, président de l’entreprise gestionnaire du Campanile, Dajerco. Acquis par la Coop de Sainte-Foy – qui possède désormais deux supermarchés de la célèbre enseigne – ce nouvel IGA implique un important chantier de rénovation de ce qui fut l’InterMarché : les travaux représentent plus de 3 millions de dollars et permettront à la coopérative de créer une cinquantaine d’emplois.

Promouvoir l’achat local

Au final, la Coop de Sainte-Foy entend offrir à sa clientèle une épicerie qui respecte l’engagement d’IGA quant au « plaisir de mieux manger», notamment en accordant une place de choix aux produits locaux. De leur côté, les administrateurs du Conseil de quartier de la Pointe-de-Sainte-Foy ont appris la nouvelle «avec joie et soulagement». Johanne Elsener, présidente du conseil, se dit assurée «que l’arrivée prochaine de cette nouvelle bannière contribuera significativement à la vitalité du Campanile.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *