Actualités
12:30 23 septembre 2014 | mise à jour le: 23 septembre 2014 à 12:30 temps de lecture: 3 minutes

Des citoyens préoccupés par les espaces communs

DENSIFICATION. Sans détenir tous les renseignements sur la densification que prévoit l’administration Labeaume dans le secteur du Faubourg Saint-Michel, derrière l’église du même nom, un groupe de citoyens a décidé de prendre les devants.

Dans une lettre appuyée par 72 signatures, dont L’Appel a obtenu copie, le groupe de citoyens veut obtenir l’assurance que les espaces communs (aréna, parc, jardin communautaire et terrain de tennis) seront préservés, malgré l’absence de protection des espaces communs du quartier dans le Plan de conservation déposé à l’été 2013 par l’ex-ministre de la Culture, Maka Kotto.

«Dans le scénario de mise en valeur, ce n’est pas clair. On ne pense pas qu’on va être oubliés, mais avec les projets de promoteurs, on ne sait pas ce qui peut arriver», a admis une résidente du secteur, membre du conseil de quartier de Sillery, refusant la publication de son nom. «C’est une initiative citoyenne; ce n’est pas au nom du conseil de quartier», tient-elle à préciser.

Sociabilité en péril

La lettre intitulée «Demande collective pour la protection des espaces communs du Faubourg Saint-Michel de Sillery à Québec», adressée à la ministre de la Culture, Hélène David, a aussi été envoyée au maire de Québec, Régis Labeaume, ainsi qu’aux élus de l’arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge.

Dans leur lettre, les citoyens soulignent que les espaces communs encouragent «une forte sociabilité» dans le Faubourg Saint-Michel. «La qualité de vie exceptionnelle, similaire à celle des écoquartiers contemporains, est mise en péril. (…) « Le contrôle strict » du « cachet historique exceptionnel » annoncé [dans le Plan de conservation] pour les « noyaux ouvriers » ne s’étend pas à ces espaces. Nous vous demandons de les protéger au même titre que les bâtiments et les grands espaces verts», est-il écrit à la ministre David.

Stationnement multifonctionnel

La citoyenne interviewée ajoute que le stationnent face à l’aréna Jacques-Côté est «multifonctionnel». «Il dépanne pour le déneigement, le stationnement pour la visite, mais aussi comme aire de jeux. Les enfants, comme ma petite fille de quatre ans, s’amusent et peuvent apprendre le vélo. (…) On veut simplement s’assurer que les intérêts des gens du quartier soient pris en compte. Ça pourrait prendre la forme d’une consultation publique ou de rencontres entre la ville et les gens du quartier», suggère-t-elle.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *