Actualités
18:28 5 février 2013 | mise à jour le: 5 février 2013 à 18:28 temps de lecture: 3 minutes

Des parents mobilisés pour lutter contre l’intimidation

Préoccupés par ce qui se passe dans les quatre murs de l’école que fréquentent leurs enfants, les membres du comité de parents de la Commission scolaire des Découvreurs ont lancé une série de conférences sur l’intimidation, pour mieux outiller les parents.

Outre la conférence sur l’intimidation donnée par François Bisson, du Service de police de Lévis, la prochaine conférence offrira un témoignage de Jasmin Roy, le 13 février, avec «Admettre la différence», à l’auditorium de l’école secondaire de Rochebelle. La dernière conférence de la série, animée par Simon Bérubé et Valérie Lessard le 27 mars, visera à distinguer l’intimidation de la violence, avec «L’intimidation, et si ça arrivait à mon enfant?», à l’auditorium du Collège des Compagnons.

«Le comité de parents, qui chapeaute les conseils d’établissement de la commission scolaire, a soumis l’idée au printemps dernier, à l’intérieur des projets annuels. La commission scolaire a embarqué, parce que la collaboration avec les parents est indispensable», souligne Denis Lyonnais, commissaire-parent représentant le secondaire à la Commission scolaire des Découvreurs.

Symptômes

Denis Lyonnais espère que les parents puissent être mieux outillés en cas de crise, après avoir assisté aux conférences. «Il est important de pouvoir détecter les symptômes chez notre jeune, avant qu’une crise ne survienne. Ça peut nous aider aussi, dans notre soutien à la maison, de savoir comment l’école prend en charge la situation», détaille-t-il.

Le commissaire-parent invite les autres commissions scolaires à impliquer davantage les parents dans la lutte à l’intimidation, qui doit être distinguée de la violence. «Un coup de poing ou une simple injure n’est pas nécessairement de l’intimidation. Il y a des critères qui identifient l’intimidation, comme la répétition des gestes, le rapport de force et l’intention», explique Simon Bérubé, intervenant pivot concernant la violence et l’intimidation à la Commission scolaire des Découvreurs.

Loi sur l’intimidation

Adoptée en juin 2012 par le gouvernement libéral, la loi 56 sur l’intimidation a amené chaque école à élaborer un plan de lutte contre l’intimidation, qui devait être approuvé au plus tard le 31 décembre 2012.

«Dans son plan de lutte, chaque école doit mentionner les actions qu’elle compte prendre pour contrer les manifestations de violence qui y éclatent. Il y aura ensuite une révision annuelle et une reddition de comptes pour le MELS [ministère de l’Éducation]. Plusieurs ressources existent, mais cette lutte [à l’intimidation] demande des efforts de tous», conclut M. Bérubé.

Groupe Québec Hebdo.

L’école secondaire De Rochebelle est située au 1095, avenue de Rochebelle et le Collège des Compagnons est situé au 3643, avenue des compagnons. Information: 418 652-2121, poste 4158

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *