Actualités
19:17 21 mars 2013 | mise à jour le: 21 mars 2013 à 19:17 temps de lecture: 2 minutes

Rattrapage salarial exigé à l’Université Laval

Les membres du Syndicat des chargés de cours de l’Université Laval (SCCCUL) ont manifesté jeudi matin, près du pavillon de Koninck, pour défendre le statut du cours universitaire et dénoncer la détérioration des relations de travail.

Les chargés de cours souhaitent s’entendre dans les meilleurs délais avec la partie patronale pour renouveler leur convention collective, échue depuis décembre 2010.

Le rattrapage salarial est l’un des points qui achoppent dans les négociations. Actuellement, les chargées et chargés de cours de l’Université Laval sont parmi les moins bien rémunérés du Québec. Dans la région de Québec, un chargé de cours à l’Université du Québec à Rimouski pour enseigner au campus de Lévis gagne en moyenne 1 133$ de plus par charge de cours qu’un chargé de cours à l’Université Laval.

En conférence de presse jeudi matin, le SCCCUL a été appuyé dans ses revendications par les autres syndicats de chargés de cours des universités québécoises. Pendant cette journée, baptisée pour l’occasion le Printemps des chargés de cours, des membres des exécutifs du Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches-CSN et de la Fédération des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) se sont joints au groupe.

Qualité de l’enseignement

Les chargés de cours jugent impératif que le statut du cours universitaire soit défendu pour que son intégralité soit maintenue. La menace qui pèse actuellement sur la définition de la tâche des chargés de cours vise directement la qualité de l’enseignement.

Ces derniers n’accepteront pas que la prestation d’enseignement soit dévaluée pour des raisons financières. Cette problématique fait l’objet d’un blocage à la table de négociation et inquiète les représentants syndicaux de plusieurs universités.

Groupe Québec Hebdo.

Syndicat des chargés de cours de l’Université Laval

1800 membres avec un lien d’emploi

900 membres sous contrat

Les chargés de cours assument plus de 33% des cours de 1er cycle

Ils sont responsables de 2300 cours de 26 départements

(Source: SCCCUL)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *