Actualités
21:16 28 janvier 2013 | mise à jour le: 28 janvier 2013 à 21:16 temps de lecture: 3 minutes

Ski de fond à Saint-Augustin: le parcours révisé à l’essai

Dans une salle bondée où une quarantaine de citoyens se sont déplacés la semaine dernière, le conseil municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures a suscité de nombreux commentaires sur le parcours rétréci de ski de fond au parc riverain, passant de 8,5 km à 5 km. L’autre portion sera réservée aux marcheurs et raquetteurs.

Le maire de la municipalité, Marcel Corriveau, a souligné que ce parcours révisé «est à l’essai» et a rappelé aux skieurs avides de kilomètres que ce réseau local ne peut se comparer à des centres comme Duchesnay ou Mercier. «On croit que notre décision est équitable [envers tous]», a-t-il résumé.

Le conseiller du district de Portneuf Denis Lapointe a renchéri en affirmant que «c’est la meilleure décision pour tous les groupes». «Comme les gens patinent en rond, d’autres font des longueurs de natation. Quelqu’un peut reprendre la piste deux, trois fois», a-t-il suggéré.

Parc de conservation

Alors que François Blondeau a proposé de laisser le réseau de ski de fond tel qu’il était avant les modifications, Sylvie Demers a demandé le partage de la piste. «Le parc est pour l’ensemble de la population», a-t-elle souligné.

«On a pensé aménager un espace pour les marcheurs le long de la piste de ski de fond, mais il aurait fallu abattre des arbres et ce n’est pas vraiment possible, puisque c’est un parc de conservation», a expliqué le maire Corriveau.

De son côté, Mireille Lacerte a proposé le camping municipal de Beauport comme modèle inspirant pour la pratique du ski de fond et de la raquette.

Rappelons que le départ du ski de fond est au niveau de l’Érablière Le Chemin du Roy (237, chemin du Lac à Saint-Augustin-de-Desmaures), avec 5,5 km de pistes tracées. L’autre partie du réseau est consacrée à la pratique de la marche et de la raquette.

Quote-part

La quote-part d’agglomération a également été abordée dans les interventions citoyennes. Jacques Drolet, du regroupement SOS-St-Augustin.com, a souligné ses nombreuses tentatives pour rencontrer la ministre responsable de la région de Québec, Agnès Maltais, mais que les rendez-vous ont été reportés. «Les citoyens ont envoyé une centaine de lettres», a-t-il ajouté.

Le maire Corriveau a salué les démarches du regroupement, tout en affirmant qu’il exige une rencontre avec Mme Maltais, mais aussi le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault. «On a mis une « task force » au niveau juridique, afin de faire cheminer le dossier le plus vite possible», a-t-il souligné.

À lire aussi: Ski de fond à Saint-Augustin: le parcours sera révisé

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *