Actualités
14:00 3 décembre 2013 | mise à jour le: 3 décembre 2013 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Les voyageurs auront bientôt accès au stationnement étagé

Dans le cadre de la deuxième phase de sa modernisation, l’aéroport international Jean-Lesage de Québec livrera au cours des prochains mois une nouvelle caserne de protection contre les incendies et un stationnement étagé de 1 150 cases.

Ces deux projets totalisent des investissements de 69 M$, mais d’ici 2016, l’aéroport investira 225 M$ (125 M$ injectés par l’aéroport, ainsi qu’une subvention de 100 M$ répartie en parts égales du provincial et du fédéral), afin de poursuivre son expansion.

Le nouveau stationnement intérieur de longue durée – évalué à 40 M$ – devrait offrir un étage de 215 cases d’ici la fin décembre. Les quatre autres étages devraient être fonctionnels en juin 2014. «On manquait cruellement de places de stationnement depuis quelques années. Après le chantier, on pourra offrir 2 950 cases de stationnement», précise Jonathan Trudeau, directeur des communications à l’aéroport international Jean-Lesage de Québec.

Fait intéressant, la quantité de béton utilisé (14 500 mètres cubes) pour la construction du stationnement étagé correspond à l’équivalent de six piscines olympiques. Un volet technologique s’ajoute aussi à ce nouveau stationnement: le voyageur pourra réserver en ligne son espace de stationnement.

La nouvelle caserne de protection contre les incendies (29 M$), en fonction au printemps 2014, fera partie quant à elle d’un complexe des services partagés, où sera situé aussi l’équipement dédié à l’entretien de l’aéroport. «La caserne actuelle est dans l’emprise de l’agrandissement de l’aérogare. L’emplacement de la nouvelle caserne permettra une action plus rapide à la fois du côté de la piste et du côté de la ville», ajoute M. Trudeau.

L’agrandissement de l’aérogare devrait débuter en 2014. Les travaux se poursuivront jusqu’en 2017. Il y aura plus de services offertes, que ce soit l’ajout de boutiques, de restaurants ou de barrières d’embarquement. À court et à moyen terme, la construction d’hôtels est aussi dans les cartons.

Capacité d’accueil

L’objectif visé par l’aéroport de Québec est d’améliorer la capacité d’accueil, ce qui attirera plus de transporteurs et augmentera nécessairement la concurrence.

«Les prix sur les vols seront de plus en plus compétitifs. Il y a huit ans, un homme d’affaires qui devait se rendre à Toronto pouvait payer jusqu’à 1 400$, alors qu’aujourd’hui, il paie environ 400$», illustre le directeur des communications de l’aéroport de Québec.

Bientôt deux millions de passagers

En 10 ans, l’achalandage à l’aéroport de Québec a augmenté de 121%. La fréquentation est passée de 600 000 à 1,4 million de passagers. «On croit pouvoir atteindre le cap des deux millions en 2020», évalue M. Trudeau.

Malgré tout, l’aéroport international Jean-Lesage de Québec demeurera dans la catégorie numéro 2, les plus grands aéroports étant de catégorie 1. «On est de catégorie 2, mais plusieurs de nos infrastructures sont aménagées comme la catégorie 1, par exemple, avec un périmètre complètement fermé. (…) On devrait toutefois franchir une étape importante avec le centre de prédédouanement américain. On espère avoir un avis favorable en 2017», conclut le directeur des communications de l’aéroport de Québec.

L’aéroport de Québec en quelques chiffres

– Investissement de 225 M$ d’ici 2016

– Un nouveau stationnement étagé de 1 150 cases

– 1,4 million de passagers

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *