Actualités
17:41 27 novembre 2013 | mise à jour le: 27 novembre 2013 à 17:41 temps de lecture: 3 minutes

Des pétitions sur iPad dans des dépanneurs pour lutter contre la contrebande de tabac

Pour inciter le gouvernement à faire davantage en matière de lutte à la contrebande de tabac, l’Association québécoise des dépanneurs en alimentation (AQDA) a lancé, aujourd’hui, une campagne innovatrice de pétitions sur iPad dans le comté de Jean-Talon.

Dans une dizaine de dépanneurs de la circonscription, dont le Dépanneur Montcalm à Sainte-Foy, les clients sont invités à signer une pétition présentée sur un iPad posé sur le comptoir de caisse ou à proximité.

«Les élus ne réalisent pas à quel point les dépanneurs sont précieux pour la poursuite des politiques de santé du gouvernement. Ce sont eux qui perçoivent les taxes, qui distribuent un produit contrôlé et réglementé et qui s’assurent que la vente soit réservée aux adultes. Comme les contrebandiers n’ont pas de tels scrupules, la pétition demande aux élus de garder le cap sur la lutte à la contrebande afin que celle-ci demeure au coeur de la stratégie gouvernementale de contrôle du tabac», a souligné le président de l’AQDA de passage à Québec, Michel Gadbois.

Un comté bien ciblé

Selon M. Gadbois, la circonscription de Jean-Talon a été choisie du fait que le Dr Yves Bolduc, député libéral de Jean-Talon, est membre de la Commission de la santé et des services sociaux, une commission parlementaire qui se penche actuellement sur la révision de la Loi sur le tabac. Un rapport de recommandations est d’ailleurs attendu sous peu sur cette question.

«Il est important de rappeler à quel point le dépanneur offre un service essentiel de proximité, crée des emplois locaux, génère d’importants revenus pour les gouvernements et contribue ainsi à la vitalité sociale et économique de la communauté. En maintenant le cap sur la lutte à la contrebande, le gouvernement s’assure de ne pas répéter les erreurs du passé et faire en sorte que les contrebandiers s’emparent de la moitié du marché, comme en 2008», a ajouté M. Gadbois.

L’AQDA espère que cette pétition sur iPad incite M. Bolduc et les élus à la prudence lorsqu’il s’agit de réglementer la vente de tabac pour ne pas encourager la contrebande et pour ne pas alourdir inutilement l’environnement d’affaires des dépanneurs, dont la survie demeure précaire.

Selon les statistiques récentes, les cigarettes de contrebande vendues au Québec entraînent une perte fiscale de 175 M$ par année.

L’Appel, membre du Groupe Québec Hebdo.

Une centaine de personnes, dont le propriétaire du Dépanneur Montcalm, Jean Rochette, ont signé en une semaine cette pétition portant sur la lutte à la contrebande de tabac présentée sur un iPad près du comptoir de la caisse.  (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *