Actualités
17:26 20 novembre 2013 | mise à jour le: 20 novembre 2013 à 17:26 temps de lecture: 3 minutes

Rivière Lorette: les mesures temporaires presque complétées

À la suite de la nouvelle formation du conseil municipal, le conseiller du district Lac St-Charles – St-Émile, Steeve Verret, prend la relève de François Picard dans le dossier de la rivière Lorette.

L’élu responsable de l’environnement à la Ville de Québec s’engage à rencontrer en décembre les membres du Regroupement Sinistrés-Entraide pour procéder à une mise à jour dans le dossier. «Plusieurs projets se sont déjà concrétisés. Deux autres phases (sur les quatre prévues de la Ville de Québec) sont réalisées à 95%», a précisé M. Verret lors du conseil de ville du 18 novembre.

Soulignons que c’est la première fois depuis les crues de 2005 ayant causé des dégâts que la Ville de Québec entreprend des mesures temporaires. Le président du Regroupement Sinistrés-Entraide, Mario Dubé, salue l’ouverture de l’administration Labeaume. «J’espère qu’à partir de maintenant, on va entrer dans une ère nouvelle, comme le dit M. Labeaume, parce que nos demande précédentes de rencontres sont toujours tombées dans l’oubli», témoigne-t-il.

Reconstruction du pont Michel-Fragasso

La Ville de Québec a pratiquement terminé les quatre phases qu’elle voulait mettre de l’avant comme mesures temporaires, soit la coupe de branches pour prévenir des embâcles et du désensablement (suivant le décret ministériel) au bout de la rue Saint-Henri, du pont Hamel et de la rue Drolet.

À ces travaux s’ajoute l’installation de poches de sable suivant la dénivellation et la démolition du pont Michel-Fragasso. «Il sera reconstruit à l’été 2014, en étant élargi et plus haut. L’infrastructure était problématique; c’est une bonne nouvelle dans le secteur», reconnaît M. Dubé.

Au départ, la capacité de la rivière Lorette était de 45 mètres cubes/seconde, mais après son reprofilage complet en 2016, cette capacité s’élèvera à 95 mètres cubes/seconde.

Remodelage des berges

Le remodelage des berges qui commencera en 2014 pour se terminer en 2016. L’été 2014 sera donc le début de la mise en place des mesures permanentes.

Toujours dans le dossier de la rivière Lorette, a eu lieu l’assemblée générale annuelle du Regroupement Sinistrés-Entraide, le 14 novembre dernier. Outre un désistement, le conseil d’administration demeure le même: Mario Dubé, président; Denis Lavoie, vice-président; Richard Thibodeau, secrétaire-trésorier, ainsi que France Auger, administratrice (L’Ancienne-Lorette) et Rodrigue Leclerc, administrateur (Québec).

Quant au recours collectif des sinistrés de septembre 2005 et de mai 2013, ce sont Mario Dubé, Jean-François Savard et le Regroupement qui en sont les représentants.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *