L'Appel
14:35 24 novembre 2021 | mise à jour le: 24 novembre 2021 à 16:09 Temps de lecture: 4 minutes

Moisson Québec affronte de rares défis d’approvisionnement

Moisson Québec affronte de rares défis d’approvisionnement
Photo: Métro Média François CattapanUn sentiment d’inquiétude envahit la d.g. Élaine Côté devant la présence de nombreuses étagères vides à quelques semaines des Fêtes.

Guignolée des médias 2021

ENTRAIDE. À quelques semaines des Fêtes, Moisson Québec s’inquiète de voir plusieurs étagères de son nouvel entrepôt déjà vides. Une situation très inhabituelle à la fin de l’automne et qui n’est pas sans provoquer un sentiment de vertige chez la directrice générale de la banque alimentaire régionale. Pour Élaine Côté, la dernière année a été marquée par un contexte économique exacerbé pour un plus grand nombre de personnes dans le besoin.

Les partenaires présents lors du lancement de la Guignolée des Médias 2021: Cindy-Lee McKenzie, d.g. Ressource espace familles; Stéphane Villeneuve, pharmacien propriétaire Jean Coutu; Elaine Côté, d.g. Moisson Québec; Alain Gagnon, v-p du c.a. de Moisson Québec, et Yves St-Sauveur, directeur de district Maxi et Maxi & Cie. Photo Métro Média François Cattapan

«Nous sommes au cœur d’une tempête parfaite, causée par la combinaison explosive de la hausse du coût de la vie, des baisses de revenus et des difficultés d’approvisionnement. En effet, les frais de logement, de nourriture et de transport augmentent, tandis que les revenus de plusieurs ménages diminuent, soit en raison de pertes d’emploi ou des faibles niveaux de prestation d’aide. Parallèlement, le secteur agroalimentaire vit des enjeux climatiques, de main-d’œuvre, de production et de livraison. On n’a jamais vécu une situation aussi néfaste», déplore Mme Côté.

Résultat, Moisson Québec et les organismes de soutien alimentaires reçoivent plus de demandes en aide et moins de denrées à offrir. C’est pourquoi l’équipe et son armée de bénévoles dévoués comptent plus que jamais sur la générosité des gens dans le cadre de la 21e Guignolée des médias. Puisque le rendez-vous annuel revient en mode virtuel par mesure de sécurité, les partenaires misent principalement sur les dons monétaires en ligne et la récolte de denrées non périssables dans les supermarchés.

Des boîtes de denrées sont disposées dans les pharmacies et les supermarchés participants. Photo Métro Média François Cattapan

«Nous espérons pouvoir encore combler les besoins des 56 000 bénéficiaires que nous supportons chaque mois. Comme le suggère notre slogan 2021, il importe de ne laisser personne sur sa faim. Parce que derrière chaque ventre vide, il y a d’autres problèmes sociaux qui se profilent. Et pour mener cette lutte quotidienne aux inégalités, chaque don compte. Ainsi, grâce à notre réseau d’entraide, chaque tranche de 30$ cumulés nous permet de nourrir une famille de quatre personnes pendant une semaine», insiste Élaine Côté pour marquer l’impact du moindre geste altruiste.

Depuis ses débuts en 2001, la Guignolée des médias a récolté plus de 4 millions de dollars et plus d’un million de kilos de denrées dans la grande région de Québec.

Trois façons de donner

  • Faire un don en ligne sur le site Internet de Moisson Québec ou sur celui de la Guignolée des médias.
  • Se rendre dans les pharmacies et les supermarchés participants pour faire un don en argent ou en denrées non périssables.
  • Texter «NOEL» au «20222» pour un don automatique de 10$.
L’armée de bénévoles de Moisson Québec est prête à récolter et acheminer les denrées alimentaires dans le cadre de la 21e Guignolée des médias. Photo Métro Média François Cattapan

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *