L'Appel
07:32 25 octobre 2021 | mise à jour le: 25 octobre 2021 à 08:39 Temps de lecture: 4 minutes

Maison Michel-Sarrazin rénovée grâce à des donateurs au grand coeur

Maison Michel-Sarrazin rénovée grâce à des donateurs au grand coeur
Photo: Métro Média François CattapanRessource modèle en soins de fin de vie, la Maison Michel-Sarrazin a bénéficié de dons exceptionnels pour restaurer ses installations, à la satisfaction de la d.g. Brigitte Laflamme et de la présidente du c.a. Jocelyne Guay.

SANTÉ. Centrée depuis plus de 35 ans sur sa mission de soulager la fin de vie de ses patients atteints d’un cancer incurable, la Maison Michel-Sarrazin avait à son tour besoin d’amour. Après tout ce temps, ses installations intérieures et extérieures nécessitaient une importante mise à niveau. Une première phase de rénovations vient d’être complétée grâce à l’immense générosité de grands donateurs de la région de Québec.

Sous l’impulsion de Guy Pelletier, président de la campagne de financement pour la rénovation des chambres, le Club des 25 est né au printemps dernier. Ces 25 personnes, familles et entreprises ont répondu à son appel avec une générosité exceptionnelle. Avec chacun un don de 50 000$, alors que deux des philanthropes ont même versé 100 000$, les contributeurs ont amassé 1,35M$. Ce fonds a permis d’effectuer l’ensemble des travaux prioritaires et même davantage pour le confort des bénéficiaires.

La d.g. de la Maison, Brigitte Laflamme, démontre la plus grande fonctionnalité du mobilier intégré dans les chambres. Photo Métro Média François Cattapan

«L’intervention a d’abord touché les chambres et les salles de toilettes, qui étaient dans leur état d’origine, ainsi que les fenêtres rendues au terme de leur utilité. On a profité de l’occasion pour remplacer les meubles massifs, qui réduisaient l’espace disponible et compliquaient la désinfection des chambres. Désormais, les espaces de rangement, lits d’appoint et certains accessoires médicaux comme l’oxygène se trouvent intégrés dans les murs. Cela améliore grandement le bien-être de nos patients et leurs familles», confie Brigitte Laflamme, directrice générale de la Maison.

Entamés au printemps dernier, les travaux ont été parachevés cet automne. L’opération délicate a été réalisée en maintenant les services aux occupants dans un contexte de pandémie, tout en limitant au minimum les perturbations. La levée de fonds a également permis la mise à jour de certains équipements, dont la génératrice et le mobilier extérieur. Notamment, la grande terrasse propice aux rassemblements familiaux durant la belle saison est maintenant dotée de pergolas permanentes en métal.

«C’est une chance et une belle preuve de solidarité d’avoir pu compter sur ces dons extraordinaires. Cela a permis de concrétiser un projet qui se trouvait sur la glace depuis si longtemps. Avec ces aménagements modernes, nous assurons un environnement plus fonctionnel pour notre personnel soignant et une plus grande sécurité à nos patients. En plus, les nouvelles fenêtres et l’amélioration de l’insonorisation leur apportent une meilleure luminosité et davantage de quiétude», indique Jocelyne Guay, présidente du c.a. de l’établissement.

La terrasse extérieure a aussi été améliorée et dotée de mobilier neuf et de pergolas permanentes. Photo Métro Média François Cattapan

Autres travaux en vue

Désireuse de demeurer à l’avant-garde des besoins de sa clientèle, la direction de la Maison Michel-Sarrazin souhaite pérenniser sa mission dans l’avenir. Avis aux âmes charitables, après la rénovation des 15 chambres de soins, une autre phase de travaux est envisagée. Cette fois, il est question d’agrandir le bâtiment pour accueillir davantage de gens au centre de jour Bonenfant-Dionne. L’endroit est apprécié des bénéficiaires externes qui profitent d’activités cliniques, comme le suivi psychosocial, les groupes de parole ou l’accompagnement par l’art.

«Il faudra une fois de plus se retrousser les manches et trouver de nouvelles sources de financement. C’est une motivation de procurer les moyens à la Maison de continuer à innover, développer des approches pour soulager la souffrance et accompagner les personnes atteintes de cancer en fin de vie et leurs proches», affirme Nathalie Côté, directrice générale de la Fondation Michel-Sarrazin. L’objectif ultime consistant à faire avancer la recherche en soins palliatifs et à partager des connaissances au bénéfice de l’ensemble des citoyens du Québec.

Des rénovations pour…

Améliorer le confort des patients, des proches et des bénévoles et faciliter les interventions du personnel soignant.

Les généreux donateurs du Club des 25 prennent la pose, en compagnie des cofondateurs de l’œuvre Michel-Sarrazin, Dr. Louis Dionne et Claudette Gagnon Dionne (assis à l’avant). Photo Métro Média François Cattapan

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Yann Laplante

    Merci à la maison Michel-Sarrazin d’avoir offert à ma mère, un départ en toute dignité. J’invite les donateurs à soutenir cette noble cause et pour toujours je vous en suis reconnaissant.