L'Appel
07:36 14 octobre 2021 | mise à jour le: 15 octobre 2021 à 15:12 Temps de lecture: 2 minutes

Prestigieuses bourses remises à deux étudiants universitaires

Prestigieuses bourses remises à deux étudiants universitaires
Photo: gracieusetéPassionnée de sciences, la boursière Joanie Théroux a eu un coup de cœur lorsqu’elle a découvert le programme de génie physique.

ÉDUCATION. Les étudiants de l’Université Laval Joanie Théroux et Médéric Chalifour ont été sélectionnés pour recevoir chacun une prestigieuse bourse Schulich Leader. Il s’agit de la plus importante bourse d’études canadienne en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM). Ils obtiennent, respectivement, un soutien financier de 100 000$ et de 80 000$ pour réaliser leurs études de premier cycle.

Parmi plus de 350 000 candidats potentiels à travers le Canada, 1400 étudiants ont été recommandés comme candidats Schulich Leader. Seulement 100 d’entre eux ont été nommés lauréats de cet important programme de bourses, qui célèbre cette année son 10e anniversaire.

À propos des lauréats

  • Joanie Théroux, 20 ans, reçoit une bourse d’études Schulich Leader de 100 000$. Diplômée du Cégep de Drummondville, elle commence cet automne le programme de baccalauréat en génie physique à Laval. Désireuse de créer une entreprise portant sur les nouvelles technologies, Joanie a comme objectif la réduction de l’empreinte environnementale. Elle souhaite également prendre part à la résolution des grands problèmes nationaux et mondiaux, afin d’améliorer la société de demain.
  • Médéric Chalifour, 19 ans, reçoit une bourse d’études Schulich Leader de 80 000$. Diplômé du Cégep régional de Lanaudière, à Joliette, il commence cet automne le programme de baccalauréat en physique. Il aspire à une carrière d’ingénieur et souhaite fonder sa propre entreprise en aérospatiale «zéro émission». Depuis toujours, Médéric a l’ambition de contribuer à l’avancement de la société en innovant dans le développement durable.
Curieux de nature et désireux d’en apprendre toujours plus sur la science, Médéric Chalifour a confiance de réaliser ses objectifs à l’Université Laval. Photo gracieuseté

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *