L'Appel
07:19 4 octobre 2021 | mise à jour le: 18 octobre 2021 à 09:56 Temps de lecture: 2 minutes

Une cour plus verte, saine et accueillante pour l’école Notre-Dame-de-Foy

Une cour plus verte, saine et accueillante pour l’école Notre-Dame-de-Foy
Photo: Métro Média François CattapanEntre deux averses, les élèves ont pris part avec entrain et sérieux au verdissement de leur cour d’école.

ÉDUCATION. Désireux d’améliorer la qualité de leur milieu de vie, les élèves de l’école primaire Notre-Dame-de-Foy ont participé récemment à une activité de verdissement. La corvée de groupe aura permis la plantation de 54 arbres, 55 arbustes, 10 vignes et 25 plantes herbacées. Celle-ci permettra de rendre la cour de l’établissement scolaire plus saine et accueillante, tant pour les jeunes que pour la communauté avoisinante.

Le projet a également pour objectif d’exposer les élèves à la nature et de leur expliquer l’importance de la flore et de la faune en ville. Photo Métro Média François Cattapan

L’opération s’est déroulée sous la supervision des spécialistes de l’Association forestière des deux rives (AF2R). Elle avait pour principaux objectifs de créer de l’ombrage pour lutter contre les îlots de chaleur et de réduire l’impact visuel, sonore et polluant de l’autoroute Henri-IV voisine. Parallèlement, l’aménagement d’une cour végétalisée permet aux jeunes d’apprendre sur l’importance des espaces naturels en milieu urbain et les bienfaits qu’ils procurent.

«Ce projet collectif, réalisé sous la responsabilité du directeur adjoint Patrick Vézina, sert d’enseignement aux vertus du travail d’équipe. Il vient également engager les jeunes participants à la préservation de notre belle plantation. C’est aussi une façon d’agir en bon voisin et d’inviter la communauté à profiter de cet espace vert en dehors des heures d’école», souligne Nathalie Blais, directrice de l’école Notre-Dame-de-Foy.

Jardinage écoresponsable

L’initiative servira aussi de lieu d’apprentissage sur l’importance de la biodiversité et sur les principes du jardinage écoresponsable. Elle a été rendue possible grâce à la participation financière de plusieurs partenaires, dont la Ville de Québec et la Fondation des amis de l’environnement TD, qui ont permis cet investissement de près de 30 000$. Une seconde phase est prévue avec l’aide du CRE Capitale pour aménager une noue végétalisée, afin de capter l’eau de ruissellement du stationnement.

Une partie des jardiniers en herbe de l’école Notre-Dame-de-Foy affiche le sentiment du devoir accompli. Photo Métro Média François Cattapan

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *