L'Appel
07:33 14 septembre 2021 | mise à jour le: 15 septembre 2021 à 09:48 Temps de lecture: 2 minutes

Nos rapports à la nature exprimés par les arbres

Nos rapports à la nature exprimés par les arbres
Photo: Photo gracieusetéPar son travail artistique, Roxy Russel veut favoriser la réflexion sur nos rapports avec la nature et l’environnement.

Exposition Les arbres sont fatigués de Roxy Russel

ARTS VISUELS. Roxy Russel tient sa présentation de fin de diplôme Les arbres sont fatigués, jusqu’au 8 octobre à la salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins. Pour l’étudiante à la maîtrise en arts visuels de l’Université Laval, il s’agit d’une réponse à la sensation de déconnexion avec l’environnement qu’elle perçoit et ressent autour d’elle.

«Sa pratique interroge nos relations avec les éléments naturels environnants. Son processus de travail se manifeste le plus souvent par une répétition du même geste et un rythme qui témoigne d’une endurance. Elle cherche à créer une tension entre la douceur de ses gestes et la destruction de la nature. À travers les points de contact qu’elle forme avec le milieu, elle tente de créer une sensation de continuité», précise le descriptif de sa proposition artistique.

L’exposition Les arbres sont fatigués regroupe plusieurs pièces issues de ses explorations concernant notre rapport aux arbres. Cela inclut la manière dont ils sont manipulés, déplacés, alignés, coupés, exploités. Parmi ses œuvres se retrouvent deux grandes broderies déroulées dans l’espace et d’autres plus petites, enroulées, qui intègrent de l’écorce, des graines et des branches. Des installations composées de bûches, de boutures, de feuilles complètent le décor.

À propos de l’artiste

D’origine écossaise, Roxy Russell a grandi en Suisse. Après avoir obtenu son baccalauréat à l’École cantonale d’art du Valais, en 2013, elle se déplace régulièrement et expose en Grande-Bretagne, en Irlande, en Suisse et en Inde. En 2019, elle s’installe à Québec pour entreprendre une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. Dans ses présentations, l’artiste exprime un souhait de «ré-ensauvagement» et porte un regard sensible sur nos interactions avec l’environnement.

Un aperçu de l’exposition est disponible en ligne.

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *