L'Appel
07:51 8 septembre 2021 | mise à jour le: 8 septembre 2021 à 08:49 Temps de lecture: 5 minutes

Rahmane rentre au bercail pour transmettre sa passion

Rahmane rentre au bercail pour transmettre sa passion
Photo: /Capture-écran YouTubeRahmane s’est notamment démarqué lors d’une chorégraphie originale avec les robots de Boston Dynamics.

DANSE. Savoir d’où on vient, cela se concrétise parfois ultimement par la nécessité d’y retourner. Voilà du moins ce que confirme la nouvelle étape dans la carrière de «street dancer» d’une des références actuelles en la matière. Après avoir été adulé à l’international, Rahmane se joint officiellement à l’équipe du Studio Party Time à titre de nouvel entraîneur-chef du volet compétition.

Parti de rien pour gravir les échelons jusqu’à devenir une étoile mondiale en danse, Rahmane revient comme entraîneur au Studio Party Time, là où tout a commencé. /Photo gracieuseté

Il s’agit assurément d’une addition majeure pour l’organisation qui l’a vu grandir. C’est en effet dans ses salles de pratique que le jeune talent brut a su développer sa créativité et son originalité. Ses performances ont par la suite épaté le Québec notamment à La Voix (2017), puis à Révolution (2018), au gala Mammouth (2019), à Star Académie (2021) et de nombreuses autres productions télévisuelles.

Originaire de Québec, Abderrahmane Belkebiche de son nom complet a également fait écarquiller les yeux du monde entier lors de performances avec le Cirque du Soleil. Ses prestations ont été vues dans plusieurs grandes villes, dont Andorre, Moscou et New York. En 2019, il a marqué l’émission La France a un incroyable talent, alors que son duo avec Yoherlandy est devenu viral sur les réseaux sociaux. Une autre expérience unique aura été de danser avec les robots de Boston Dynamics.

Expertise et savoir-faire

C’est fort de ce parcours parsemé de succès et de coups d’éclat que le réputé jeune danseur professionnel amorce une collaboration avec le Studio Party Time. Il compte mettre à profit sa passion et son expertise en danse urbaine, pour aider à repousser les limites des inscrits au programme compétitif 2021-22. L’artiste de 25 ans, qui a participé à de nombreuses compétitions au cours de sa carrière (dont World of Dance/New Jersey, Hit The Floor/Lévis, Hip Hop International/Las Vegas, et Hip Hop Canada/Montréal) veut s’employer à faire ressortir les forces de chacun.

«À mes yeux, il importe que les danseurs développent des bases solides au-delà des routines chorégraphiques. Pour ce faire, ils doivent acquérir une grande confiance individuelle dans leurs forces distinctives. Une fois en groupe, ils sont alors plus conscients de ce que leur personnalité apporte au mouvement collectif. C’est ce qui permet de tirer le meilleur avantage de la contribution de chacun», estime Rahmane, qui privilégie l’apprentissage par la recherche du style.

Le nouvel entraîneur-chef du volet compétition au Studio Party Time désire partager sa passion avec les jeunes talents émergents. /Photo gracieuseté – Seyna Rose

Retour aux sources

Concernant sa collaboration avec le Studio Party Time, l’entraîneur-chef du volet compétition considère qu’il s’agit d’un juste et logique retour aux sources. «Le Studio est apparu dans ma vie, alors que je n’étais même pas conscient de mon potentiel. C’était le seul endroit où il était possible d’apprendre et de me développer. Dans la vie, il faut toujours se rappeler d’où on vient et apprécier le chemin parcouru. Pour ma part, je suis très reconnaissant envers ce qui a été un véritable tremplin. Je trouve donc naturel de revenir sur mes pas et de transmettre à mon tour cette passion pour la danse.»

Oréolé pour ses accomplissements, Rahmane ne cache être motivé par de grandes ambitions dans son rôle de mentor. Pour les jeunes qui affichent certains atouts prometteurs, il veut leur donner espoir et les outiller pour poursuivre leur carrière. «Comme eux, j’ai commencé à la base avant d’atteindre des sommets. Plutôt que de les intimider, j’espère leur servir de motivation. Être un exemple comme quoi, avec du travail et de la créativité, le succès est accessible et possible», insiste celui qui aimerait faire une différence dans leur progression.

Il voit grand également pour sa communauté. «Québec est une superbe ville. Elle a beaucoup à offrir et je pense qu’elle peut devenir un centre dynamique pour la danse. Il faut élargir ses horizons pour ne plus juste servir de club-école à Montréal, Toronto ou New York. C’est en ce sens que je désire contribuer à ouvrir les yeux sur la culture de la danse et ce qu’elle peut apporter à nos jeunes passionnés», propose cet artiste multidisciplinaire et enseignant désireux de partager son immense talent.

«Guildo Griffin est comme un père pour moi. Je lui dois à lui et à son équipe du Studio Party Time une large part de mon cheminement en danse.» – Abderrahmane Belkebiche, connu sous le nom d’artiste Rahmane

Un duo de danse percutant devenu viral en compagnie de Yoherlandy. /Capture-écran YouTube

Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *