L'Appel
09:17 1 septembre 2021 | mise à jour le: 1 septembre 2021 à 16:02 Temps de lecture: 3 minutes

Séance marathon au conseil municipal de Saint-Augustin

Séance marathon au conseil municipal de Saint-Augustin
Photo: /Photo Métro Média – François CattapanLe projet de municipaliser le chemin de la Plage Saint-Laurent est tributaire de celui pour la portion de Québec, dont l’échéancier s’annonce long.

MUNICIPAL. Ceux qui espéraient que l’approche de la campagne électorale municipale allait modérer les échanges au conseil municipal de Saint-Augustin doivent se raviser. Au cours d’une assemblée interminable de plus de 5h, qui a pris fin après minuit, plusieurs dossiers chauds ont été débattus. Au-delà de l’imposant ordre du jour, voici trois éléments qui ont animé l’assemblée. Sans compter ceux de la revitalisation du lac Saint-Augustin et de la révision du plan d’urbanisme, qui feront l’objet de suivis distincts.

Chemin de la plage Saint-Laurent

Des citoyens ont eu vent du projet visant à municipaliser le chemin de la plage Saint-Laurent dans sa portion à Québec. Voulant savoir ce que cela impliquait pour eux, le maire Sylvain Juneau a confié que la Ville envisage d’emboîter le pas pour la partie sur son territoire. Toutefois, elle est tributaire du projet de Québec pour le côté est. Si cela advient, il serait alors possible de régler le problème du déneigement tant souhaité par les occupants augustinois de ce chemin privé.

Toutefois, prévient le maire, plusieurs conditions s’appliquent afin de municipaliser la rue, dont la cession de part et d’autre de parcelles de terrain. Une consultation a obtenu la faveur des résidents de Québec concernés. Le dossier chemine, mais l’échéancier s’étend sur plusieurs années. Surtout, en raison d’un règlement intérimaire sur les zones inondables imposé par le ministère de l’Environnement. Celui-ci concerne le secteur visé et cela bloque toute ambition. Bref, pour l’instant, la résolution 2019 du greffe de Saint-Augustin prévaut concernant le non-déneigement de la portion privée du chemin.

Bruit au centre sportif SSF

Une résolution a été votée pour contraindre le Séminaire Saint-François (SSF) à respecter les normes en matière de nuisance d’ici au 31 octobre. Les résidents voisins dénoncent depuis plus d’un an et demi le bruit persistant émis par le système de ventilation sur le toit du nouveau centre sportif du campus. Ajoutée sans permis, cette installation ne respecte pas les règles d’urbanisme et normes municipales. La balle est à nouveau dans le camp de la direction du SSF pour corriger la situation. Les citoyens excédés déplorent de ne plus pouvoir profiter de leur cour ni dormir les fenêtres ouvertes depuis deux étés.

Ordures non ramassées

Des résidents de la rue Jean-Charles-Cantin implorent la Ville de régulariser la collecte des ordures et des matières résiduelles. Celle-ci se réalise une fois… sur trois. Certains propriétaires déplorent que les ordures traînent tellement que des vers blancs prolifèrent dans et autour des bacs. Devant le service bâclé, on suggère d’envisager opter pour celui de la ville voisine de Québec. Un résident excédé réclame de l’action et non des discours sans résultats avec les responsables en cause. Autrement, il propose d’utiliser sa remorque pour venir déposer ses ordures à l’hôtel de ville. Le maire assure que le suivi va se faire et que les citoyens concernés seront tenus au courant.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *