L'Appel
07:36 5 septembre 2021 | mise à jour le: 7 septembre 2021 à 15:25 Temps de lecture: 4 minutes

Évelyne Viens de retour à la compétition après de grandes émotions

Évelyne Viens de retour à la compétition après de grandes émotions
Photo: /Photo gracieusetéTrès occupée à son retour, Évelyne Viens a multiplié les activités promotionnelles, dont cette apparition au stade Saputo lors d’un match du CF Montréal.

SOCCER. Après un bref passage auprès de sa famille à Québec, la vie reprend son cours pour Évelyne Viens. La médaillée d’or avec l’équipe canadienne de soccer aux JO de Tokyo a grandement profité de chaque moment dans sa communauté. Comme toute bonne chose a une fin, le temps est venu de revenir aux choses sérieuses en vue de reprendre la compétition avec sa formation professionnelle aux États-Unis.

Celle qui a été accueillie en héroïne à sa descente d’avion par des jeunes du Mistral Laurentien, club où son ascension a commencé, a eu tout juste l’occasion de revoir son monde. Il faut dire que les activités et sorties promotionnelles ont été nombreuses. «Ça m’a permis de revenir sur Terre après les grandes émotions de ce championnat olympique historique. Mon retour auprès de mes parents et de mes proches à L’Ancienne-Lorette m’a fait réaliser tout le chemin parcouru. Énergisée, je suis prête à foncer pour aider mon équipe à lutter pour le titre de la prochaine saison», témoigne-t-elle sur la route.

La joueuse originaire de L’Ancienne-Lorette ne prend rien pour acquis et veut continuer à s’améliorer pour reste avec l’Équipe canadienne. /Photo gracieuseté

Pleinement consciente de son statut de modèle pour la relève tant du Mistral que des Élans de Garneau, par où elle est également passée, Évelyne accepte humblement ce rôle. Athlète réfléchie et sérieuse, pas question de s’enfler la tête. «Gabrielle Carle (de Lévis) et moi sommes redevables envers celles et ceux qui nous ont épaulés dans notre parcours jusque sur l’équipe nationale. Ça démontre qu’un mélange de travail acharné et de plaisir au jeu permet d’atteindre nos plus grands rêves tout en s’amusant.»

Suite des choses

Dans l’immédiat, l’attaquante numéro 20 du Gotham FC (NJ/NY) dans la NWSL se concentre sur la poursuite de sa carrière. La joueuse de 24 ans ne tient rien pour acquis et veut avant tout continuer à s’améliorer et à peaufiner sa technique. Celle qu’on pressent pour prendre la succession de Christine Sinclair, vétérane vedette d’Équipe Canada, refuse de présumer de la suite des choses.

«Beaucoup semblent avoir vu une forme de passation du flambeau lorsque j’ai mis la médaille d’or au cou de notre capitaine. Mais, ça n’a rien à voir. Je me trouvais à côté d’elle sur le podium et c’était la façon de faire (à tour de rôle) en raison de la pandémie. En plus, Christine mérite tellement cette médaille pour tout ce qu’elle a fait pour l’équipe au fil des ans. Personne ne va la remplacer. D’ailleurs, elle n’a pas annoncé sa retraite et pourrait continuer son parcours», précise Évelyne.

Pour sa part, elle se projette dans l’avenir une saison à la fois. Paris 2024 reste un objectif à long terme. «Tout peut changer au cours d’un cycle olympique de quatre ans. Et puis, mon poste est loin d’être assuré avec l’équipe nationale, qui compte beaucoup de bonnes joueuses. Je dois continuer à m’entraîner et à me perfectionner pour y parvenir», lance celle qui a terminé ses études universitaires en comptabilité et qui souhaite graviter dans le monde du ballon rond encore longtemps.

«En descendant de l’avion, voir les filles du Mistral m’accueillir en compagnie de mes parents a été un moment émouvant. J’ai alors pris conscience de l’ampleur de notre réalisation pour le soccer féminin.» -Évelyne Viens, médaillée d’or en soccer aux JO de Tokyo

À court terme, Évelyne Viens se concentre sur sa saison avec l’équipe pro Gotham (NJ/NY), dans la NWSL. /Photo gracieuseté – Gotham FC, Ashley Intile

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *