L'Appel
08:21 20 août 2021 | mise à jour le: 20 août 2021 à 09:10 Temps de lecture: 3 minutes

Les centres de vaccination ferment graduellement à Québec

Les centres de vaccination ferment graduellement à Québec
Photo: /Métro Média – ArchivesLe centre de vaccination de l’Université Laval est le seul à poursuivre ses activités jusqu’à nouvel ordre, afin de rejoindre la clientèle étudiante.

SANTÉ. Maintenant que l’objectif d’immunité communautaire fixé à 75% est atteint voire dépassé dans plusieurs catégories d’âges, les centres de vaccination cessent peu à peu leurs opérations dans la région de Québec. Un dernier blitz est mené à certains endroits jusqu’au début septembre.

Au CIUSSS de la Capitale, on confirme notamment que le centre de vaccination d’Expocité cessera ses activités le 12 septembre. Déjà, les installations de l’aréna Marcel-Bédard, à Beauport, ont cessé leurs activités le 2 août dernier. Celles du parc Colbert reprendront éventuellement leur vocation de centre de dépistage. Enfin, le centre de vaccination de l’Université Laval poursuit ses activités jusqu’à nouvel ordre, le temps de rejoindre la clientèle étudiante de retour sur le campus.

«En ramenant le dépistage au parc Colbert, nous voulons nous assurer de maintenir en place une infrastructure suffisante pour faire face à l’augmentation des cas reliés à la quatrième vague de Covid-19. Le volume de dépistage d’ExpoCité sera donc redéployé, à compter de septembre, vers la clinique désignée de dépistage (CDD) du parc Colbert», précise Mélanie Otis, coordonnatrice aux relations médias pour le CIUSSS.

Quant au centre du pavillon Alphonse-Desjardins, il offre un service de vaccination sans rendez-vous pour accommoder les étudiants collégiaux et universitaires. «Il s’agit d’une façon pour l’Université Laval de contribuer à la santé de sa communauté. Les commerces et les services y restent accessibles durant la campagne de vaccination. Il est donc possible de continuer à fréquenter ce pavillon de manière sécuritaire», signale Jérôme Pelletier, conseiller en relations médias à l’Université Laval.

Adaptation au besoin

Au CIUSSS de la Capitale, on estime que d’ici la fin août, tous les citoyens de la région qui souhaitent être vaccinés auront l’occasion de le faire. Il y a amplement de doses et de plages de rendez-vous et sans rendez-vous pour tout le monde.

«Nous modulons la capacité d’accueil des sites de vaccination selon les besoins. Donc, le nombre d’installations qui demeureront en service sera suffisant. De plus, nous pourrions, si nous devions vacciner la population ou une partie de la population à nouveau, ouvrir rapidement d’autres sites», ajoute Mme Otis.

Avancement de la vaccination (mi-août)

  • Première dose pour 78,5% de la population de la Capitale vs 74,1% au Québec.
  • Deuxième dose pour 68,2% de la population de la Capitale vs 62,8% au Québec.
  • Immunité collective à plus de 75% atteinte que dans les 45 ans et plus.
La catégorie d’âge des 18-24 ans (55%) est la moins adéquatement vaccinée, suivie de celle des 12-17 ans et des 25-29 ans (ex aequo 57%). /Photo – 123RF

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *