L'Appel
10:21 12 août 2021 | mise à jour le: 20 août 2021 à 13:20 Temps de lecture: 3 minutes

La médaillé olympique Évelyne Viens inspire la jeunesse

La médaillé olympique Évelyne Viens inspire la jeunesse
Photo: /Photo gracieuseté – Équipe CanadaAprès deux médailles olympiques successives en bronze, les joueuses n’ont pas raté leur première occasion d’accéder à la grande finale.

SPORT D’ÉLITE. Déjà admirée pour son parcours atypique vers l’élite du soccer féminin, le retour des JO de Tokyo médaille d’or au cou a de quoi faire briller davantage l’étoile d’Évelyne Viens sur son sport. Demeurée disponible et présente auprès des équipes dont elle a porté les couleurs, comme le Mistral Laurentien et les Élans de Garneau, l’attaquante devient une grande source d’inspiration pour les jeunes joueuses qui suivent ses traces.

Le constat s’avère indéniable aux yeux de Vincent Cournoyer, entraîneur-chef de l’équipe féminine de soccer division 1 des Élans de Garneau. «Évelyne est une fierté et un modèle pour notre programme. Surtout, souligne-t-il, qu’elle n’a pas suivi le chemin conventionnel vers les équipes universitaires et d’élite professionnelle. Ayant été pratiquement repêchée par accident à force d’acharnement et de détermination, elle montre à nos joueuses que tout est possible avec l’effort.»

Après deux médailles olympiques successives en bronze, les joueuses n’ont pas raté leur première occasion d’accéder à la grande finale.

Autre aspect digne de mention pour l’instructeur de niveau collégial, c’est que la native de L’Ancienne-Lorette demeure disponible pour ses anciennes équipes. «Elle vient chaque année nous visiter et motiver nos recrues. Évelyne nous a également accueillis dans les installations de sa formation à l’Université South Florida dans la NCAA. C’est un moment spécial et ça ouvre les yeux sur les opportunités de cheminement de carrière pour nos porte-couleurs», confie M. Cournoyer.

Patience payante

Concernant l’évolution de l’équipe nationale canadienne jusqu’à la plus haute marche du podium olympique, l’entraîneur-chef des Élans y voit une progression constante. «Pour atteindre cette première grande finale internationale, les filles ont été fidèles à leur plan de match. Celui-ci est axé sur la patience et la contre-attaque. Elles ont fait payer chèrement les erreurs de leurs adversaires, en faisant preuve de combativité et de cohésion stratégique», analyse M. Cournoyer.

Évelyne Viens aussi a fait preuve de patience dans sa jeune carrière. Certains experts ont vu une forme de passation du flambeau sur le podium des JO de Tokyo, lorsque la joueuse locale a passé la médaille au cou de la vétérane Christine Sinclair. Ce sera à suivre d’ici le rendez-vous Paris 2024. Entre temps, la Lorettaine a été accueillie en héroïne à sa descente d’avion. «Évelyne, tu es la preuve qu’avec du travail et de la détermination, les rêves peuvent être réalisés», ont témoigné les élus de sa ville natale et la direction de l’Association de soccer du Mistral Laurentien.

Évelyne Viens a de quoi être fière de son parcours jusque sur l’équipe nationale canadienne de soccer. /Photo gracieuseté – Équipe Canada

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *