L'Appel
13:21 22 juin 2021 | mise à jour le: 8 juillet 2021 à 17:13 Temps de lecture: 3 minutes

Agrandissement pour trois écoles primaires de Sainte-Foy

Agrandissement pour trois écoles primaires de Sainte-Foy
Le directeur de la CSSD, Christian Pleau, a accueilli avec intérêt l’annonce de la délégation gouvernementale. /Photo Métro Média – François Cattapan

ÉDUCATION. Le gouvernement provincial poursuit la mise à niveau des infrastructures scolaires. Sur le plan local, cela se traduit par des investissements de près de 46M$ pour réaliser trois projets d’agrandissement d’écoles à Sainte-Foy. Les établissements primaires concernés sont ceux de Saint-Yves, Campanile et Saint-Louis-de-France.

Cette annonce a été faite quelques jours avant la fin de classes, dans le gymnase de l’école Cœur-Vaillant qui recevra l’enveloppe la plus importante. Pour l’occasion, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, était entouré de la vice-première ministre et ministre responsable de la Capitale, Geneviève Guilbault, ainsi que de la députée de Jean-Talon, Joëlle Boutin.

Dans la plupart des cas, il s’agit de l’ajout d’un bon nombre de classes faisant parfois pratiquement doubler la superficie de l’école. Voilà qui devrait rassurer certains parents, dont les enfants sont menacés de changer d’école faute de place pour poursuivre leur parcours scolaire. C’était notamment le cas, jusqu’à tout récemment, pour une dizaine d’élèves de 4e année de l’école Saint-Yves. Un réaménagement temporaire a permis de satisfaire tout le monde en vue de la prochaine rentrée.

«Assurément, reconnaissait la ministre Guilbault avant le revirement de situation, les projets de rénovation demandent du temps de préparation. Il faut prévoir un horizon de deux à trois ans pour procéder aux appels d’offres, puis à l’étape de la planification avant d’entreprendre les travaux. Il s’avère difficile de revenir en arrière pour les écoliers plus âgés. Il y a toutefois de l’espoir d’éviter un déracinement pour ceux qui suivent.»

De son côté, le directeur du Centre de services scolaires des Découvreurs (CSSD), Christian Pleau, se dit encouragé par ces investissements locaux. «Dans certains secteurs, nos écoles atteignent leur pleine capacité d’accueil. Nous recevons donc cette annonce avec fébrilité et soulagement», confie-t-il. Le principal intéressé précise que les agrandissements se feront à l’horizontale, puisque les trois sites ciblés disposent de suffisamment de terrains sans empiéter sur les cours d’école.

Nouvelle vision

Prévus pour être livrés à l’automne 2023, les travaux seront réalisés selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation des écoles. Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, cette génération d’écoles est adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement. De plus, les espaces communs favoriseront la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves.

«La poursuite du déploiement de la nouvelle génération d’écoles répond à un besoin critique. Il assurera également à nos élèves et au personnel scolaire des milieux d’apprentissage adaptés à leurs besoins. Des milieux de vie modernes et stimulants ont une incidence directe sur la réussite. C’est pourquoi nous ne négligeons rien, car il s’agit d’investissements dans l’avenir de nos jeunes», conclut le ministre Roberge.

Répartition des investissements

  • 17M$ pour l’ajout de 10 classes à l’école Campanile
  • 16M$ pour l’ajout de 13 classes à l’école Saint-Yves
  • 13MS pour l’ajout de 8 classes à l’école Saint-Louis-de-France
Comptant parmi les trois écoles qui seront agrandies, celle du Campanile recevra 17M$ pour l’ajout de 10 classes. /Photo Métro Média – François Cattapan

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *